Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

Mandrake le magicienRPMdrake: Installer, supprimer et mettre à jour en 3 clics

Toutes les distros Linux majeures ont aujourd'hui d'excellent systèmes pour installer et mettre à jour les logiciels, rendant le téléchargement & l'installtion d'un programme (plug-in, librairie, codecs, etc.) possible d'un simple clic ou commande. Nous vous recommandons d'utiliser un tel gestionnaire de packages pour installer/mettre à jour/désinstaller les logiciels.

Notez que c'est tellement simple d'installer et mettre à jour des programmes avec les bonnes distribs Linux, que les 15 minutes nécesasires pour comprendre la première fois feront gagner un temps fou aux débutants avertis... à quel point c'est facile.
On explique ici comment installer, mettre à jour & supprimer des logiciels et le système en quelques clics sur Mandriva Linux, avec rpmdrake* & copies d'écran à l'appui (rpmdrake est la version graphique de l'outil en ligne de commande urpmi).

En résumé pour les très pressé-e-s

package ou paquetage : programme, librairie ou pilote. Équivalent Linux des programmes d'installation .exe de Windows. Plus complet, il gère automatiquement l'installation (suppression et mise-à-jour) des dépendances nécessaires. Les paquetages logiciels se terminent par .deb sous Debian/Ubuntu, et par .rpm sous Mandriva/Fedora.
Une dépendance est un programme (codec, librairie etc.) nécessaire pour faire fonctionner tel ou tel programme. Plus de détails sur fr.wikipedia.org (liens à droite).

Le gestionnaire de packages logiciels sert à chercher, installer mettre à jour ou supprimer tout logiciel : Imaginez que les logiciels disponibles sont recencés dans une bibliothèque quelque-part sur internet. Le système se connecte à cette bibliothèque pour lui demander la liste des logiciels et, si on lui demande, le(s) télécharger. Sous Linux on appelle ces "bibliothèques" des miroirs, dépôts ou repos (pour "repository).

Sous Mandriva

Ouvrir le centre de contrôle, et dans "Logiciels" : 1) Configurer / mettre à jour les listes de paquetages. Puis 2) Rechercher tel ou tel logiciel (ou mise à jour). Cliquer sur "Appliquer" pour 3) Installer ou supprimer un logiciel. Cerise sur le gâteau, on met le noyau Linux à jour avec le même outil.
Le gestionnaire de paquetages logiciels automatise le processus d'installation, désinstallation, mise-à-jour de tout logiciel installé sur le système (détails ici).
Janot nous propose un tutorial tout en images pour Configurer URPMI sur Mandriva Spring.

Comment ça marche

En fait, comment on installe un programme sous linux ??

La manière la plus sûre, simple et la plus répandue d'installer un programme sous GNU/Linux est d'ouvrir le gestionnaire de paquetages logiciels pour chercher et installer le(s) logiciel(s) qu'on souhaite installer, celà en 3 clics. Les autres manières sont plus complexes (cf compiler et installer un logiciels avec ses sources)

  1. Sur Mandriva on ouvre rpmdrake (Configurez votre ordinateur > Gestionnaire de logiciels), & si le programme cherché est sur les CD d'origine ou les mirroirs internet, on l'installe en 2 clics. C'est la configuration du gestionnaire de logiciels Mandriva qu'on explique ci-dessous (N.B. Sur les autres distributions les noms changent et le principe est le meme).
  2. Télécharger le paquetage.rpm pour ta version de Mandriva (ex : sur rpmsearch) puis double cliquer dessus pour l'installer.
  3. Certains programmes peuvent etre disponibles en .run qui est un installateur (ex: Firefox, Unreal 2004). Si ça t'arrive, ouvres une console et tape sh [le-programme-à-installer].run. Sur la console, tu peux voir les messages d'erreur si il y en a.
  4. Télécharger une archive *.tar.gz ou *.gzip, la décompacter puis suivre le "read me" pour compiler et installer. Mode d'emploi dans le Guide de survie

En respectant cet ordre, c'est non seulement facile, mais aussi plus sûr (on courre très peu de risques en utilisant rpmdrake / urpmi). Depuis des années que j'utilise Mandrake/~driva, ça m'a bien reussi.
NB : Merci à Gilles sur CCM.

Présentation

urpm est le gestionnaire de paquetages * (ou moteur) de Mandriva. rpmdrake est son interface graphique. Cet outil puissant permet de télécharger, d'installer et de désinstaller des paquets rpm à la demande, en ne connaissant qu'une partie du nom du logiciel qui t' intéresse.

Urpm (pour "User RPM"), introduit avec Mandrake 7.0, résoud plusieurs faiblesses de RPM :

  • Il fournit un système résolution automatique des dépendances en proposant d'installer ou de désinstaller les packages dépendants (tandis que RPM vous indique seulement quels fichiers manquent ou quels packages seraient cassés).
  • Il enregistre les dépendances pour tous les paquetages (RPM enregistre uniquement les données des packages installés).
  • Une fois configuré, il récupère et installe les paquetages et leurs dépendances depuis Internet, y-compris & surtout si ces derniers sont plus récents que ceux installés (ou présents sur le média d'installation) (introduit avec Mdk 8.0).
  • Il supporte l'installation à la demande (RPM ne le permet pas).
  • Il permet la mise-à-jour automatique du système (OS, librairies et programmes), et puis de faire des requêtes (présentées ci-dessous).
  • urpm n'est pas conçu pour remplacer RPM, mais pour simplifier les tâches RPM communes. à bien des égards il ressemble au gestionnaire de packages de la distribution Debian GNU/Linux : apt-get.

1) La configuration des sources de logiciels (rpm *)

URPMI / RPMDRAKE : pourquoi le configurer ?

Parce-que cette étape facilite *énormément* la vie, rendant l'installation de nouveaux programmes et les mises à jour très très simples !

En résumé, il faut dire à urpmi où et quels sont tous les logiciels disponibles (~10000 sous Mandriva :). Cette information est placée sur des "sources (ou mirroirs) RPMs".
Les CDs d''installation en sont une, ajoutée automatiquement à l'installation. Les autres sources sont plus complètes et plus à jour que les CDs (DVDs) : voir ci-dessous comment faire.

En détail : les sources urpmi sont les emplacements (serveurs ftp et http, répertoire local, réseau ou CD sur lesquels vous aurez gravé des rpms) qui contiennent des paquets rpm, càd de logiciels et autres programmes.
Pourquoi ne sont-ils pas sur les CDs de la distribution ? Soit par manque de place, soit pour des raison de licences (certains logiciels ne pouvant être distribués dans un pack commercial ou aux Etats-Unis), soit parce-qu'ils ont été mis à jour et / ou remplacés depuis le pressage des CDs !

urpmi s'utilise facilement en console, mais on peut utiliser l'outil graphique à l'aide de la souris grâce à rpmdrake*. Ce "front-end" graphique d'urpmi se trouve dans le menu (Système > Configuration > Packages comme sur la copie d'écran ci-dessous). Pour ma part je trouve plus pratique de l'ouvrir à partir du Centre de Contrôle Mandriva à partir duquel on a accès à tous les outils systèmes en ne tapant le mot de passe qu'une fois :).

Mandriva LInux RPMdrake GUI
Mandriva RPMdrake GUI
- Le "Gestionnaire de Médias logiciels" permet de mettre à jour
la liste des programmes installables.
- La "Mise à jour Mandriva" elle, permet de mettre à jour son
système
(contre les bugs et les derniers trous de sécurité)

Avancé :

Le fichier de configuration principal est /etc/urpmi/urpmi.cfg,
Les fichiers de données (mode texte) sont situés dans /var/lib/urpmi, depuis la Mdk 8.
Les fichiers log sont dans var/log

1.1) Ajouter les sources

Le site Easy urpmi configuration des sources RPM pour Mandriva (inclut les sources PLF) donne les bonnes commandes à entrer afin de configurer urpmi en une seule fois :

  • On entre la version de sa distrib puis on choisit des sources (serveurs FTP ou HTTP), et le site donne la commande à entrer dans la konsole !
  • 3 sources sont indispensables :
      - Si tu as l'Official : contrib, PLF et updates (plus main si tu préfères te passer des CDs connexion Haut Débit indispensable).
      - Si tu as la Community, aussi appelée Devel : main, contrib & PLF (les màj sont mises directement dans "Main" avec Devel).
    Dans tous les cas il *faut* sélectionner contrib (première ligne dans l'exemple ci-dessous) car de nombreux packages PLF en dépendent.
  • Choisis pour chacune le miroir le plus proche, et clique sur <OK>. Ensuite il ne reste plus qu'à copier/coller en console les lignes de commandes urpmi (facile si votre souris a une molette (qui remplace le copier/coller sous Linux ;) : voir comment utiliser la souris pour copier/coller) mafiosi

Exemple pour Mandriva 2006 "Community" (= "Devel") dans le sud-est (Lyon) :

urpmi.addmedia plf-free ftp://ftp.univ-orleans.fr/logiciel-libre/plf/mandrake/free/2006.0 with hdlist.cz
urpmi.addmedia plf-nonfree ftp://ftp.univ-orleans.fr/logiciel-libre/plf/mandrake/non-free/2006.0 with hdlist.cz
urpmi.addmedia main ftp://fr2.rpmfind.net/linux/Mandrakelinux/devel/2006.0/i586/media/main with media_info/hdlist.cz
urpmi.addmedia contrib ftp://fr2.rpmfind.net/linux/Mandrakelinux/devel/2006.0/i586/media/contrib with media_info/hdlist.cz

On peut le réaliser graphiquement avec rpmdrake * :

Lance-le (Menu > Système > Configurez votre ordinateur > "Gestionnaire de Médias logiciels") et ajoute chaque source comme ceci :
- "Ajoutez une source" (ex: "contrib")
- Entre l'adresse de la source
(ex : "ftp://ftp.club-internet.fr/pub/unix/linux/distributions/Mandrake/9.0/contrib/RPMS/") et si besoin l'adresse du fichier hdlist.cz (ex : "../base/hdlist.cz" pour la source updates).

 Aide pour définir les bonnes sources : Celles avec le nom du mirroir seul (ex : Main) correspondent, exactement, à celles pour la version actuelle (ex : 2006 Main à l'heure où on publie ces lignes). Dans le doute, prends la source avec le nom de la release que tu utilises !

Avancé :

Remarque : pour accélerer l'ajout d'une source (ou sa mise-a-jour), il faut utiliser les fichiers synthesis.hdlist plutot que hdlist. Ces fichiers sont situés dans le répertoire contenant les RPMS. Par exemple on utilisera pour contrib :
urpmi.addmedia contrib ftp://ftp.club-internet.fr/... with synthesis.hdlist2.cz. Note l'absence de chemin devant synthesis.hdlist2.cz. En effet ce fichier est situé dans le répertoire RPMS courant.
Le synthesis correspond a la liste des paquets sans leur description. Il se réduit a quelques ko, ce qui est intéressant pour les liaisons a bas débit.

1.1') Ajouter une source locale (RPMs téléchargés, ou gravés, etc.)

Quand tu installes ton système depuis les CDs, ces derniers sont habituellement indéxés comme sources logicielles par urpm. Pour ajouter d'autres médias (autres CDs, répertoires locaux, etc.), utilise le Gestionnaire de Médias logiciels :

Métons que tu aies un répertoire local nommé rpms où tu entreposes les RPMs que tu as téléchargé. Pour ajouter cette source à la base de données urpm :
- Ouvre Configurez votre ordinateur > Gestionnaire de logiciels > "Ajouter" (entre le mot de passe root)
- Nomme-là (par ex : local), et indique où elle se trouve (par ex dans le répertoire file:///home/toto/rpms).

1.2) Mettre à jour les sources de paquetages*

- Ouvre : Configurez votre ordinateur > Gestionnaire de logiciels dans le Menu > Système,

mdk_update_gui

- Et mets à jour toutes tes sources uRPMi (détail en cliquant sur l'image ci-dessus).

Ce faisant tu mets à jour toutes les sources configurées avec les derniers packages existants. Pense à le faire, quand tu télécharges des RPMs dans le répertoire que tu as créé comme source "local", et régulièrement pour les autres sources (une fois par mois par exemple).
Pourquoi ?

Parce-que les paquets logiciels situés sur les serveurs sont remplacés par des nouvelles versions et que de nouveaux logiciels peuvent être ajoutés. Il te faut le dire à urpmi, pour qu'il ait la liste des logiciels disponibles.

attention ! C'est une mise à jour de la liste des logiciels disponibles, pas une mise à jour du système. J'espère que tu saisis la différence ?.

1.3) Retirer une resource d'urpm :

- Ouvre le "Gestionnaire de Médias logiciels" (entre le mot de passe root)
- Sélectionne la source à supprimer et clique "Supprimer".

topofpage

2) Installer et désinstaller des applications

Comment rechercher et installer / désinstaller un logiciel sur sa machine ?
lis-ça ! Nécessite d'avoir 1) configuré ses sources de logiciels (point "1" ci-dessus).

2.1) Installer des logiciels (paquetages *)

Exemple : on veut installer un programme audio (genre winamp sous Windows). Il y a 2 possibilités :

  1. Tu connais le nom du logiciel que tu veux installer (ou tester). NB : Si tu connais uniquement les logiciels sous Windoze, aides-toi de la table d'équivalence, ou de la page "Quels logiciels utilisez-vous sous Linux ?".
    Exemple : winamp (windoze) --> xmms (Linux). Ouvre Configurez votre ordinateur puis "Installation de logiciels " dans le Menu > Système >, et tape le nom du programme dans le champ "Rechercher".
    cool !On peut aussi chercher par mot clé dans les descriptions ; par exemple "Simulateur de vol" retournera flightgear...
  2. Tu sais ce que tu veux faire avec, mais ne connais pas le nom du logiciel en tête.
    Exemple : on veut un logiciel de lecture audio tous formats. Dans ce cas, tu ouvres "Installation de logiciels" dans le Gestionnaire de logiciels.
    Là tu vois 4 thèmes, dont "Poste utilisateur". Développe la liste, et choisis "Multimédia" ; tu peux maintenant repérer le logiciel qui t'intéresse en cliquant sur son nom, vu que sa description s'affiche à droite de la fenêtre.

Une fois le logiciel choisi, coche la case en face de son nom, puis clique "Installer" en bas à droite de la fenêtre.

Dès que tu as cliqué, urpmi va vérifier si le package est disponible et, soit le télécharger (s'il est sur une source distante), soit te demander d'insérer le média amovible (CD) sur lequel il est présent, soit l'installer depuis le disque dur.
Si ce package nécessite d'autres packages, urpmi l'indique et demande si tu es d'accord pour les installer avec. Accepte sauf si tu sasi ce que tu fais !

"Installation de logiciels" dans le Menu > Système > Configurez votre ordinateur > Gestionnaire de logiciels :

rpmdrake install
Clique cette image pour l'afficher en taille réelle et voir le résultat de l'installation du plugin multimédia mplayer-plugin (avec toutes les dépendances installées automatiquement). Cet exemple est valable pour l'installation de tout autre logiciel.

Installation des dépendances

Vaaalààà, c'est fini !! ;) Tout est téléchargé et installé, hop!!
Après installation, le logiciel apparaît dans le menu K (ou Gnome, ou autre). Si toutefois le menu Mandriva n'intègre pas le nouveau logiciel, voici la solution :

OK, et si je veux mettre à jour mon système mais pas le package X ou Y ?

Dans ce cas, ajoute le nom du (ou des) logiciel(s) que tu veux pas mettre à jour en éditant le fichier /etc/urpmi/skip.list.
C'est fichier de configuration système, aussi il faut l'éditer en root. Par exemple sous KDE : Menu > Éxécuter > tape : kdesu kwrite /etc/urpmi/skip.list.
Exemple sous Mandriva 2008.1 où je souhaite pas mettre à jour OpenOffice.org :

# Ici vous pouvez spécifier les packages à ne pas MÀJ automatiquement
# Par exemple, pour exclure tous les packages apache :
# /^apache/
# Ne pas MÀJ aucun paquet OpenOffice :
/^openoffice.org/

On peut exclure des packages parce-que :
  - on a personnalisé la version actuelle et que la nouvelle sera incompatible avec cette configuration personnalisée,
  - on utilise Cooker et qu'un paquet est "cassé" dans sa toute dernière version,
  - on a un serveur web mitonné aux petits oignons qu'on veut pas risquer de tout casser (peut êetre dangereux si les MÀJ corrigent des failles de sécurité...),
  - etc.

OK, mais comment faire avec les fichiers de configuration ?

Si tu les avais personnalisés auparavant ?
Pas de problème : uRPM vérifie la présence de fichiers de configuration antérieurs, et propose de les modifier. Tout cela se fait de manière transparente et graphique :

RPMdrake et fichiers de conf personnalisés

2.2) Désinstaller un package : urpme

Exemple : on veut désinstaller xmms :
Ouvre Configurez votre ordinateur et clique "Logiciels", puis "Supprimer un logiciel" dans le Menu > Système, et tape le nom du programme dans le champ "Rechercher".
Coche le logiciel que tu veux désinstaller, et clique "Supprimer".
cool ! Si le package que tu désinstalles devait casser les dépendances d'autres packages, urpme demandera si ces derniers doivent être désinstallés également. Dans le doute, réponds non.

Remarques

rpmdrake * est un frontend graphique d'urpmi. Ce que tu fais avec rpmdrake est exactement équivalent aux commandes urpmi : configurer les sources, les mettre à jour, mettre à jour le système (MandrivaUpdate), installer, désinstaller. L'avantage de rpmdrake est de pouvoir faire tout ça graphiquement, et de pouvoir lire leur description, qui est assez précise meme s'il elle est en anglais.

http://trylinuxsd.com propose une bonne présentation graphique de rpmdrake.

topofpage

3) Mettre le système et les logiciels à jour

La source de mise à jour officielle est un miroir (presque) comme les autres, elle porte le nom update_source ou updates.
Grâce à cette source, urpm permet de mettre tout le système (OS, programmes et librairies!) à jour sur les tout derniers patchs de sécurité et correction de bogues fournies par MandrivaSoft.

 Pour cela, il faut simplement avoir configuré les sources comme expliqué ci-dessus.

3.1) Mise à jour totale

Après avoir mis à jour la base urpmi, lance rpmdrake :

RPMdrake : Mise à jour de tous les logiciels installés

Le système choisira automatiquement les paquets à mettre à jour (sécurité, bugs corrigés et nouvelles versions de programmes).
attention ! La mise à jour du système peut prendre du temps ! (jusqu'à > 500Mo si tu ne l'as jamais fait...)

RPMdrake : Mise à jour de tous les logiciels installés - 2
et à la fin du l'installation on voit :
RPMdrake : Mise à jour de tous les logiciels installés - 3

Avancé :

Tu peux exclure certains packages, i.e. les faire ignorer par la commande d'update :
Pour ce faire, ajoute le nom de ces packages au ficher /etc/urpmi/skip.list. Par exemple pour empêcher la Mise à jour système d'installer un nouveau kernel et les packages glibc, ajoute à ce fichier :

/^kernel/
/^glibc/

Depuis Mandrake Linux 8.2 on a aussi un fichier /etc/urpmi/inst.list qui liste tous les packages devant être installés plutôt que d'être mis à jour (si tu as déja vu cette liste, tu comprends maintenant pourquoi elle s'affiche ;).

3.2) Mettre à jour son noyau*

On peut choisir, télécharger et installer le noyau son choix (et ses sources) depuis le gestionnaire de paquetages.
C'est maintenant simple de mettre à jour son noyau vers la dernière version disponible (pré-compilée par et pour Mandriva Linux, puisqu'on fait comme pour tout logiciel. L'exemple ci-dessous est tiré de la documentation fournie avec Mandrake-10.1

3.2.1) MÀJ le noyau linux : Comment on fait ?

Pour cet exemple, on part du principe que ton "ancien" noyau est "kernel-2.6.8-1mdk" et que le nouveau est "kernel-2.6.8-5mdk".

Installer le nouveau noyau :
Dans RPMdrake, recherche la dernière version du noyau (kernel) et installe-le, exactement comme un logiciel standard.
Si tu ne connais pas la version de ton noyau, cherche simplement kernel et choisis le noyau approprié à ton système dans la liste proposée, en hésitant pas à demander conseil sur le forum Mandriva.
Vérifier que ça fonctionne :
Le nouveau noyau sera celui utilisé par défaut. Il ne remplace pas l'ancien, qui apparaitra toujours lors du démarrage et peut ainsi être démarré en cas de soucis ;) Une nouvelle entrée apparait donc dans le menu du chargeur de démarrage (LILO, GRUB) ; elle doit ressembler à : "2.6.8-5.rpm".
Redémarre ton ordinateur et sélectionne cette entrée au démarrage ; ça va lancer le système avec le nouveau noyau. Fais tous les tests que tu juges nécessaires afin de t'assurer que ce nouveau noyau fonctionne parfaitement (par exemple, essaye d'écouter de la musique, de graver un CD, de jouer à TuxRacer, ...).
Désinstaller l'ancien noyau (optionnel) :
Une fois que vous tu t'es assuré du bon fonctionnement de ton nouveau noyau, tu peux alors désinstaller l'ancien, toujours comme pour un logiciel lambda. La configuration du chargeur de démarrage sera mise à jour automatiquement.

Mettre son noyau à jour est devenu un jeu d'enfant, enfin, aussi longtemps qu'on utilise les paquetages précompilés.

Avancé : Le noyau peut s'obtenir principalement de deux façons >>>
3.2.2) Problème des pilotes propriétaires Nvidia (& autres).

 Note : Les pilotes propriétaires de la carte graphique ne sont nécessaires que pour des applications 3D (jeux, graphisme, ..). Sinon, ils ne servent à peu près à rien.

attention ! En redémarrant après avoir installé un nouveau noyau, il se peut que le driver propriétaire ne fonctionne pas. Alors si un paquet Nvidia adapté à ton noyau est dispo, il faut penser l'installer aussi avant le reboot.

S'il n'y a pas de paquetage mandriva Nvidia pour ce noyau, il y a 2 choix :
a) Utiliser les pilotes libres nv si on peut.
b) Installer les drivers du site Nvidia : vérifie que tu as installé le paquetage kernel-source (ou kernel-source-stripped) qui correspond à à la version de ton noyau (pour le savoir : regarde la version du noyau au démarage ou bien, tape uname -r dans une console), reboote sur le nouveau noyau, et installe le pilote Nvidia en mode console.
b') Il te faudra peut-être recompiler le driver proprio pour ton kernel. Dans le cas de Nvidia, lire la doc INSTALL du driver ou cette page.
doubibou C'est pour éviter de se retrouver dans une de ces situations sans le savoir, que le noyau ne s'installe pas automatiquement lors d'une mise jour.

3.3) Mettre à jour vers la dernière version de Mandriva avec urpm

Urpmi peut aussi être utilisé pour upgrader tout l'OS vers une version plus récente :)

 Voir la page "Avancé" >>>

topofpage

4) Résolution de problèmes RPM

4.1) Base de données RPM coincée

  • Redémarre
  • ou bien, dans une console en root, tape : # killall urpmi urpmi.update urpme rpm urpmi.addmedia
    # rm -f /var/lib/urpmi/.LOCK /var/lib/rpm/RPMLOCK /var/lib/urpmi/.RPMLOCK
  • Si cela ne décoince pas la base de données, redémarrer est toujours la solution.

4.2 Reconstruire sa base de données RPM

Si la base de données devient inconsistance (et t'annonce qu'un "package est déja installé alors qu'il ne l'est pas, ou vice-versa).

Voir la page "Avancé" >>> (Pareil si "Le media contrib utilise une liste invalide").

 

Sources pour l'élaboration de ce document :
Voir les "Liens" en haut à de la page.
Merci à j_c_p, lithium, et Sagittarius

5) Lexique

  • package ou paquetage .rpm : programme, librairie ou noyau linux, c'est l'équivalent en plus puissant des programmes d'installation .exe de Windows. En plus, il gère automatiquement l'installation (ou suppression) des dépendances nécessaires (= programmes et librairies nécessaires pour faire fonctionner tel ou tel programme). Détails sur fr.wikipedia.org (voir les liens à droite).
  • C'est quoi la "Gestion de packages logiciels" ?
    Imaginez que presque tous les logiciels disponibles sont recencés dans une bibliothèque ; le système se connecte à cette bibliothèque pour lui demander la liste des logiciels et, si on lui demande, le(s) télécharger. Sous Linux, la "bibliothèque" s'appelle miroir, dépôt ou repo (pour "repository).
    Au départ le système ne sait pas ou sont ces bibliothèques. Il faut lui donner l'adresse, après quoi il les utilisera automatiquement :-)
    Merci à Nicolas_1 du forum Mandriva pour l'explication :-)
  • Les sources urpmi sont les emplacements (serveurs ftp et http sur internet, répertoire local sur son PC, réseau local ou CD) qui contiennent les paquets rpm, càd logiciels et autres librairies système.
  • rpmdrake : interface graphique d'uRPM, permet de gérer les installations / mises à jour de l'OS Mandriva Linux et de tous les paquetages logiciels installés avec puissance et simplicité.
  • noyau (= kernel) : le coeur de tout système d'exploitation Linux. Voir sa présentation.
Trop cool pour Internet Explorer