Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

Applications : Enregistrement, encodage audio et vidéo

Audio / Son

Ripper les pistes audio

AmarokAmarok

Amarok dispose d'outils intégrés pour enregistrer et de plugins pour ripper les pistes audio au format de son choix.

Outils intégrés
  • Ripper / encoder un CD audio avec amaroK ?
    Inserrer le CD, puis cliquer sur le menu "Play Audio CD". Ça ouvre l'explorateur de fichiers et l'arborescence des dossiers. Pour ripper le .WAV, ouvrir le dossier "wav", sélectionner des morceaux, et les déplacer vers la destination voulue dans une fenêtre konqueror. Pour encoder automatiquement, les déplacer depuis les dossier "mp3" ou "ogg".
    Amarok : options CD burningLe rippage de CD audio requiert la fonctionnalité "AudioCD KIO-slave". Elle fait aprtie du package KDE-Multimedia.
    Screenshot des options "CD burning" en cliquant un fichier sélectioné dans la playlist :
  • Enregistrer un podcast
    Articles Amarok, pour écouter des baladodiffusions ( podcast ) sur linuxeduQuebec, et comment Lire et enregistrer un podcast avec Amarok sur le wiki Mandriva.
  • Transférer des fichiers audio (podcasts inclus) vers votre lecteur MP3, iPod & Co :
    Amarok gèrant les périphériques audio, ça permet d'y transférer des morceaux en un clic, en les convertissant en mp3 ou Ogg par exemple...
    Copie d'écran
Plugins

Plusieurs plugins (scripts) ajoutables depuis Amarok permettent de ripper l'audio.

L'ensemble des fonctionnalités sont détaillées sur le site officiel : amarok.kde.org/features.

Beep media player, XMMS

BMP comme XMMS permettent d'enregistrer au format .WAV les pistes audio jouées avec le lecteur. Pour celà, on dirige la sortie (output) vers le disque au lieu du système de son.

Listen Audio Player logoListen audio player

Permet de ripper les CD audio via Sound Juicer et Serpentine

Ses autres fonctionnalités sont décrites sur la page Lecteurs audio & vidéo.

Streamer

streamer lit l'audio et/ou la vidéo depuis /dev/video0 et /dev/dsp et écrit les données sur le disque.

Des formats de sortie variés sont disponibles.
Lancer streamer avec -h pour une liste d'options et de formats de sortie supportés./p>

Miro (ex-Democracy player)

Miro (ex Democracy), est un gestionnaire de podcasts audio et vidéo, mais aussi de télévision internet : Surpuissant (en Java). Voir ci-dessous

Enregistrer les flux audio (ou vidéo) depuis la carte son ou Internet

Enregistrer le son diffusé par la carte Son (i.e. toute origine)

Audio streams passing through the ALSA sound system are generally available to applications via a capture interface. So, in fact,almost any free recording application can be used to grab the stream as it passes through the kernel.

Simple example with arecord:
$ arecord -f cd -d 7200 stream.wav
This command will record a stream in WAV format, automatically stopping after two hours (7200 seconds).
Other recording applications (ecasound, ardour, etc.) can also be used.
Source : http://lwn.net/Articles/182954/.

Enregistrer un flux audio depuis internet

L'Internet est bourré de millions de fichiers audio et vidéo. Beaucoup de fichiers sont disponibles sous forme de flux (streams), comme les podcasts (détail ci-dessus), etc. Il est possible de les enregistrer.

En premier lieu, assurez-vous que vous avez le droit de le faire. En effet si le fichier est protégé, vous vous exposeriez à des sanctions légales en enregistrant un fichier pour lequel vous ne disposez pas des droits nécessaires !

Enregistrer un flux audio en streaming depuis la console

Voici comment faire, manuellement (pour comprendre) ou automatiquement (avec mms_client)

Enregistrer manuellement avec mplayer
  1. L'info à connaître est l'adresse exacte du flux désiré.
      la plupart des flux audio en streaming sont placés sur un serveur utilisant un protocole spécial. En général il s'agit de rtsp. Même si vous voyez un lien vers un fichier .rm, .ram ou .asf, la véritable adresse n'est pas celle de ce fichier, mais celle qu'il contient (ce sont de simples fichiers textes). Détails ci-dessous : Impossible de lire certains flux vidéo en ligne.
  2. Une fois qu'on connait l'adresse réelle, on peut enregistrer le fichier ou le transcoder directement :
      1) S'il utilise un protocole internet standard (donc pas rtsp), il peut s'enregistrer comme n'importe quel autre fichier en ligne avec un navigateur internet ou un utilitaire de téléchargement. On le gardera tel quel, ou on le transcodera dans un format (ouvert par exemple).
      2) S'il utilise le protocole rtsp, il faut utiliser un programme capable de reconnaître ce protocole. Comme mplayer (peut nécessiter l'installation des librairies LIVE: package live; détails sur LIVE555 Streaming Media Library) :
        mplayer -nocache rtsp://adresse_du_fichier.rm -vc dummy -vo null -ao pcm:file=fichier.wav
    Ce qui donne directement un fichier .wav.
Le programme dédié mms_client

Vous aimeriez conserver un flux en ligne sur votre disque ?
Ou vous vous aimeriez voir un flux vidéo 300 Ko mais avec votre connexion 56 Ko...
Pas de problème ! Installez mms_client, et tapez simplement dans une console :
mmsclient mms://URL <Entréeé> et voilà.

Remarque : Un autre moyen avec mplayer :
mplayer mms://URL...wmv -dumpstream -dumpfile VIDEO.wmv
Si mplayer plante en insultant l'auteur de la piste au format fermé WMV, l'enregistrement peut néanmoins se faire en partant de l'URL "http" :
mplayer -playlist http://URL...wmv -dumpstream -dumpfile VIDEO.wmv

mms_client devrait être disponible parmis les packages logiciels installables de votre distro.

Liens

Encoder, réencoder et transcoder l'audio

yeess !yeess !LAME

Convertir des fichiers de leur format initial en mp3 : Lame.

Lame est un excellent encodeur MP3. Sa flexibilité en fait un outil de tout premier plan.
Lame est un outil en ligne de commande. En tant que tel, il nécessite quelques essais pour en obtenir le maximum (bon, j'y suis arrivé sans probs alors...).

Si lame n'est pas installé sur votre système (c'est le cas par défaut sur Fedora ou Ubuntu), vous pouvez le faire soit à partir des mirroirs de packages "libérés" (PLF sous Mandriva, repo livna pour Fedora, ...), soit les sources : prdownloads.sourceforge.net/lame/. Dans ce dernier cas il faut le compiler, ce qui est aisé, et en vaut vraiment la peine.

Info détaillées :

  • Exemple de commande (cliquez ici pour voir une copie d'écran). $ lame -h : utilise les préréglages les plus performants et encode en bitrate constant.
    $ lame -h -V 5: pareil, sauf que -V <1-9> encode en birate variable avec une qualité allant de l'extreme (-V 1 a 3) au compromis plus en faveur de la taille réduite (-V 7 a 9)
  • L'atout No1 de lame est GPSYCHO, le GPL'd psycho-acoustic and noise shaping model.
    Lame permet d'encoder des mp3 en utilisant les meilleurs algorithmes complexes existants, de manière à répondre à tous les besoins en matière de qualité audio et de taille de fichier.
    "Grâce à des tests rigoureux et un développement continu, GPSYCHO est considérablement amélioré à chaque nouvelle version. La version actuelle de lame produit facilement les meilleurs mp3 possibles, quasiment égaux à l'original".
  • Lame est notamment un des tous meilleurs pour créer des fichiers audio à bitrate variable (VBR).
    Si vous avez encodé des mp3 précédemment, vous savez que, dans la plupart des cas, on choisit un bitrate et on s'y tient. La plupart sont encodés à 128Kb, ou 160, etc.
    Lame permet de choisitr le bitrate le plus approprié "sur le moment". astuceAinsi si 160 encoderait un passage particulier plus clairement que 128, c'est 160 qui est utilisé. L'encodage à bitrate variable est réalisé automatiquement. Idem avec l'option lame -V et -h. C'est bien visible dans la console pendant l'encodage.
    On peut également déterminer un éventail de bitrates à partir d'un schéma d'encodage (cf man lame).
    L'effet final est l'amélioration de la qualité des fichiers mp3, tout en maintenant une taille (très) réduite.
  • Les options de lame sont complètes. Mais on peut très bien s'en tenir aux schémas intégrés (lame -h choisit automatiquement le meilleur encodage dans la plupart des cas) dans un premier temps. Celà n'empeche pas de jettre un oeil aux autres options au cas ou.
    Ainsi avec un minimum d'efforts, vous tirerez le meilleur de lame.
    Et il existe plusieurs programmes GUI (graphiques) qui utilisent lame et sont plus faciles... dans un premier temps.
  • Petit résumé sur lame / gpsycho : Slideshow - L.A.M.E. - GPSYCHO

Enregistrement mp3 en temps réel, avec sox / mpegrec / lame

Voici un bon article complet de linuxfocus (avec juste quelques détails a mettre a jour (comme utiliser Alsa au lieu d'OSS)

Encodage audio avec Oggenc

Oggenc permet d'encoder tous les fichiers musicaux dans l'excellent format libre Ogg-Vorbis, dont la qualité dépasse celui du mp3 à bitrate équivalent. Il est contenu dans le package vorbis-tools.

La commande basique est oggenc -q2 [fichier.wav].
man oggenc vous en dira plus.

Notez que, si vous utilisez KDE ou GNOME, l'opération de rippage/encodage est simplifiée : Il suffit d'inserrer votre CD audio dans votre lecteur de CD-Rom, de lancer konqueror ou Nautilus et de cliquer droit sur un fichier du CD (formats flac, mp3, Ogg ou wav). Il est aussi possible d'encoder tout le CD en un seul fichier Ogg (40 a 50Mo !).
Petit guide illustré sur antrix.net : Kioslaves.
Voici les packages indispensables pour ripper facilement sous Konqueror : kdemultimedia-common, libkdemultimedia1-common et cdparanoia (& libcdda-devel sur Mandriva) pour que ca marche !

Éditeurs audio

ReZound

"Aims to be a stable, open source, and graphical audio file editor primarily for but not limited to the Linux operating system.". Logiciel sous licence GNU/GPL de référence dans le petit monde du son pour plateforme libre.

  • Édition audio simple : Editez, coupez, collez, modifiez, vos fichiers avec une extrême simplicitée. Grâce à une interface intuitive (en anglais).
  • Enregistrez : Combiné au serveur de son ALSA, il peut enregistrer ce qui entre par votre carte son (guitare(s), clavier(s), micro). Grâce à son interface Soundforge-like, il permet de travailler facilement sur l'échelle du temps pour rester le plus précis et propre possible.
  • Formats supportés : La Liste est plutôt éxaustive, il peu actuelement importer et exporter des fichiers de formats : Ogg vorbis, FLAC, MP123, wav,snd, au, aiff, sds, midi et biensur les fichiers natif du logiciel les *.rez
  • Effets/Manipulations Mastering : Rezound dispose de divers effets qui vont vous permettre d'arranger et travailler en profondeur sur vos fichiers, des effets comparables à des logiciels commerciaux.
  • Graver (v 0.9.+) : directement en CD audio le travail enregistré (cdrdao requis).
  • http://routes-linux.scooba.org/rezound_ledition_numerique_sous_gnu-linux.php

MIDI

  • a guide along with some explainations to get Rosegarden working with midi and regular wave audio (forum mandriva)
  • Qtractor is an (QT) Audio/MIDI multi-track sequencer application written in C++ around the Qt4 toolkit using Qt Designer. fonctionalités
  • ZynAddSubFX : Real-time MIDI software synthesizer.
    Description : "A real-time software synthesizer for Linux with many features, including polyphony, multi-timbral and microtonal capabilities. Itincludes randomness of some parameters,which makes warm sounds, like analogue synthesizers. The program has system/insertion effects, too."
    Attention sous Fedora, Mandriva et SuSE, les sons ne sont pas forcément inclus dans le package. Dans ce cas il faut télécharger les sources, extraire les exemples et les coller au bon endroit.

Bons liens pour le traitement audio & du son sous GNU/Linux

  • Linux MAOLinux MAO : Musique assistée par ordinateur sous Linux. Jugez plutôt du contenu avec ce résumé des thèmes détaillés sur linuxMAO.org :
    Les bases - Distributions MAO : 64Studio, CCRMA, Dynebolic, Gentoo_MAO, Jacklab, Musix, Ubuntu Studio - Linux et ses composants audio : ALSA, Freebob/FFADO, Jack, Qjackctl, LASH - Optimisations MAO : Latence sous Linux, Compiler un noyau RT, RT utilisateur (applis), HD et réglages, Affichage Xpert, PC dédié en réseau, Scripts de lancement, Wine - Applications : Greffons Audio (DSSI, LADSPA, LV2, Jack-rack, VST(i) Natifs, Wine et les VST/I), Analyse et Traitement (Freqtweak, Sonic Visualiser, Meterbridge, JAPA, Jamin) - Edition audio, mixage et enregistrement : éditeurs audio Audacity, ReZound, Sweep ; enregistreurs : Ardour, Ecasound, Jack Timemachine, Jokosher, Qtractor, Traverso, Wired ; Gravure CD/DVD audio ; MP3/Ogg/Flac ; Jackmix - MIDI : Séquenceurs, trackers & outils : Présentation du MIDI, Rosegarden, MusE, seq24, LMMS, Qtractor, Wired, CheeseTracker, SchismTracker, ShakeTracker, SkaleTracker, MIDI : outils utiles, JSynthLib ; Synthés virtuels : modulaires (AlsaModularSynth, SpiralSynthModular), ZynAddSubFX, Bristol, Beatrix, Lecteurs d'échantillons (LinuxSampler, Swami, FluidSynth, Specimen, Timidity, QSynth) - Arrangeurs, boîte-à-rythmes : Hydrogen, Gmorgan, Métronome, Slag - Logiciels pour DJ : BpmDj, DBMix, DJPlay, Gdam, Mixxx, TerminatorX, Xwax - Aide aux musiciens : Editeurs de partitions (Lilypond, Rosegarden), solfège, Le coin des guitaristes, Bibliothèques de son, Travail à l'image - Et pour écouter simplement : Amarok, Aqualung, Audacious, BMPx, Listen, MPD, XMMS, Configurer le navigateur, La diffusion broadcast - Outils de composition : PureData, Netpd, Csound. Linux MAO organise 2 rencontres LinuxMAO à Paris : weekend du 27-28 décembre 2008 ET weekend du 10-11 janvier 2009. Si vous êtes intérssé-e-s contactez dharanamrs sur le site !
  • LinuxReviews présente 3 grands articles :
      - HOWTO Convert audio files
      - HOWTO Dump audio streams from the Internet
      - HOWTO Dump audio streams from a video file

vidéo LinuxVidéo

Chaînes de télévision sur Internet

Miro (ex Democracy player)

Miro, un gestionnaire de podcasts audio et vidéo mais aussi de télévision internet surpuissant (en Java). Player Internet & TV avec fonctionnalités RSS & BitTorrent intégrées.

Enregistrer des fichiers audio ou vidéo sous Linux

Streaming : flux audio ou vidéo en ligne

Il peut etre intéressant d'enregistrer en local des talk-show et autres émissions audio ou vidéos diffusées en streaming.
Plusieurs solutions sous Linux :

Kaffeine
Permet d'enregistrer aisemment certains flux joués dans l'application.
realkrekord
interface graphique de gsound qui propose une grande quantité de stations radios au format Real, et permet de les enregistrer.
Installez realrekord (et gsound si vous n'utilisez pas de package) et utilisez-le avec RealPlayer 8
mplayer
Le couteau suisse multi-fonction du son et de la vidéo fait là aussi merveille.

yeess !yeess !yeess !MPlayer/Mencoder

Mplayer/Mencoder est un redoutable lecteur et encodeur audio et vidéo pour les systèmes GNU/Linux, et Windows en installant la version appropriée ! Il supporte un vaste éventail de codecs et de formats vidéo (comme asf, divx 3-5, mkv, mpeg, ogm, real 7-10, wmv 7-10, Vob, (S)Vcd, Quicktime 5/6, Vivo ...), audio (mp3, ogg, wma ...), streaming, et de ce fait, se positionne en tant que couteau suisse du multimédia..

Fonctions d'extraction et d'enregistrement audio/vidéo

Mplayer/Mencoder peut convertir tous les fichiers qu'il sait lire aux formats raw, divx, mpeg4 (AVI), etc. et pcm, mp3 (audio), et aussi enregistrer les flux vidéo depuis des dispositifs V4L.

Mplayer / Mencoder SVN

Voir ci-dessous

Une fois Mplayer compilé et installé, il peut etre intéressant de le configurer ;)

Configuration de Mencoder

Le fichier de configuration principal est ~/.mplayer/mencoder.conf, qu'il faut créer ou compléter grâce à la documentation incluse avec mplayer, par exemple dans /usr/share/doc/mplayer-1.0/HTML/fr/, ou en partant d'exemple : ___

Utilisation : === EXEMPLES ===

Les exemples ci-dessous sont en ligne de commande afin de profiter à fond des possibilités du logiciel. Si vous n'aimez pas la ligne de commande, lancez sa version graphique : gmplayer (kmplayer et pymp sont bien également)... après avoir essayé au moins une des lignes de commande ci-dessous si vous voulez ;-)

  1. Corriger le décalage audio d'une vidéo. C'est une simple copie en fait, mais en incluant un délai entre la piste audio et la vidéo. Avec mencoder, une fois le décalage connu :
    mencoder -oac copy -ovc copy -audio-delay <+/-N,n> in.avi -o out.avi où N = secondes
  2. Copier le titre d'un DVD sur le DD :
    => mplayer dvd://1 -dumpstream -dumpfile title1.vob copie le 1er titre du DVD dans le fichier title1.vob
  3. Capture d'images (screenshots) d'une vidéo : Avec smplayer, ou en ligne de commande :
    => mplayer -ss 0:03:00 -nosound -frames 2 ma_video.avi -vo png:z=5 pour prendre 2 images à la 3eme minute de la vidéo.
    Astuce : Lancez mplayer avec le pilote x11 (-vo x11) pour capturer une image avec tout logiciel de capture d'écran.
  4. Enregistrer dans un fichier .wav la bande son de tout fichier multimédia lu par mplayer :
    => mplayer fichier_audio_ou_video -vc dummy -vo null -ao pcm:file=fichier.wav

NB : ces options et bien d'autres sont disponibles dans le manuel de mplayer :)

Extraire l'audio d'un fichier vidéo quel qu'il soit

Ouvrez une console a l'endroit où se trouve le fichier dont vous aimeriez récupérer le son, puis tapez :
=> mplayer [le_fichier.ce-que-vous-voulez] -vc dummy -vo null -ao pcm:file=[la_sortie.wav]
Explication rapide :

  • -vc dummy sans codec video (identique a *-vc null* mentionné dans man mplayer)
  • -vo null sans video.
  • -ao pcm créer un fichier RAW PCM (.wav)
  • :file=[sortie.wav] écrire la piste audio sur le DD.
      (Jusqu'a la version mplayer-1.0-0.pre6, il fallait faire : '-ao pcm -aofile')
  • -nowaveheader évite d'inclure l'en-tete WAV, afin de récupérer un RAW PCM (Utilité ?)

On peut aussi extraire & encoder (en mp3 ou autre) la bande son directement depuis un DVD par exemple, avec mencoder

Enregistrer un flux vidéo a partir d'Internet :

Vous repérez une vidéo sympa en ligne, et voulez l'enregistrer ?

Vous devez avoir installé live (LIVE555) par exemple depuis le gestionnaire de logiciels/packages.
Ensuite, regardez quelle est l'adresse (url) de la vidéo ('Informations sur la page' dans Firefox, panneau 'Liens de la page" dans Opera, ou code source pour tout navigateur)
Ensuite, ouvrez une console et tapez :
mplayer -dumpstream -dumpfile video.wmv -nocache [url_du_stream] où "url" peut être un flux rtsp (real) ou mms (asf/wmv).
mplayer l'enregistre dans le fichier (exemple : 'video.wmv') et nous renseigne sur les caractéristiques de la source :

MPlayer dev-CVS-060316-01:57-4.0.3 (C) 2000-2006 MPlayer Team
    (...)
    98 audio & 216 video codecs
    Playing mms://a988..../...150-220kb.wmv
    STREAM_ASF, URL: mms://a988..../...150-220kb.wmv
    Resolving (...).vm.akamaistream.net for AF_INET...
    Connecting to server a988...akamaistream.net[IP]: nnnn...
    Connected
    (...)
    Unknown object
    Data object
    mmst packet_length = 2888
    Cache size set to 0 KBytes
    Stream not seekable!
    Everything done. Thank you for downloading a media file containing proprietary and patented technology.
    Core dumped ;)

Impossible de lire certains flux vidéo en ligne !?

Ex : vous voudriez lire ce qui semble être une vidéo mp4 en ligne, mais mplayer ne lit rien puis stoppe presque tout de suite :
mplayer [URL]video.mp4

"Win32 LoadLibrary failed to load: avisynth.dll,"
    "Exiting... (End of file)"
Même chose avec les détails :
mplayer -v [URL]video.mp4
"STREAM: File size is 405 bytes"
    ...
    "Win32 LoadLibrary failed to load: avisynth.dll,"
    "Checking for MPEG-TS..."
    "COULDN'T READ ENOUGH DATA, EXITING TS_CHECK"
    ...
    "Not MPEG System Stream format... (maybe Transport Stream?)"
    "LAVF_check: no clue about this gibberish!"

Vous comprendrez pourquoi en lançant mplayer avec l'option -dumpstream et une sortie vers /dev/null :
mplayer -dumpstream http://www.blablabla/stream/blabla.mp4
Ça crée un nouveau fichier 'stream.dump', et on découvez en l'affichant que le fameux fichier 'video.mp4' est en fait un fichier HTML ! ...contenant cependant la vraie URL de la vidéo !
cat stream.dump

<HTML><BODY bgcolor="#000000" text="#FFFFFF"><CENTER><p align="right">
    <img src="/images/movies.gif"/></p><EMBED bgcolor="#000000"
    SRC="/php/blank.mov" WIDTH="320" HEIGHT="400"
    QTSRC="rtsp://ia300120.us.archive.org:554/1/items/more_dangerous_then_dynamite/more_dangerous_then_dynamite_64kb.mp4"
    STARTTIME="" ENDTIME="" PLUGINSPAGE="http://www.apple.com/quicktime/download/">
    </EMBED></CENTER></BODY></HTML>

Note : Il faut live555 pour lire des fichiers audio ou video sur un serveur rtsp.

Source : mailing-list mplayerhq.hu novembre 2005

Réparer une vidéo non navigable : l'index de la vidéo est abîmé

mplayer peut reconstruire l'index d'une vidéo avi endommagée :

  • Correction "live" avant la lecture (si le fichier est sur un CD par ex.) :
    mplayer -idx myvideo.avi
  • Correction définitive du fichier :
    mencoder -oac copy -ovc copy fichier_abime.avi -o fichier_corrige.avi
  • Si le avi est trop endommâgé, utilisez ffmpeg qui est plus tolérant sur les fichiers deffectueux :
    ffmpeg -i infile.avi -acodec copy -vcodec copy -o outfile.avi
    Source : /www.courville.org mediawiki rebuild_index_for_damaged_avi_file

Transcoder une vidéo (sauvegarder ses DVDs par exemple) : Mencoder

Le génialissime lecteur vidéo mplayer est livré avec un non moins excellent riper/encodeur vidéo : Mencoder. Cet outil, en ligne de commande, dispose aussi de front-ends graphiques. Il est puissant et pratique.
Détail & quelques exemples ci-dessous

Liens

Interfaces graphiques à Mencoder

Si MPlayer/Mencoder est si puissant, c'est peut-être parce-que les développeurs ont su ne pas s'emmêler les pinceaux dans le développement d'une interface graphique complexe & obligatoire (à vrai dire, ils en développent une simple & efficace : GMPlayer). D'autres équipes proposent d'autres interfaces, ayant chacune leurs avantages.

VLCVideoLAN (VLC)

VLC est un player et transcodeur MPEG, MPEG2, DVD & DivX (entre autres ;-) libre.

Comme mplayer, il peut enregistrer tout flux qu'il sait lire, depuis un fichier, un flux internet ou autre (freebox par ex.).

Enregistrer FreeboxTV sous Linux avec VLC et une Freebox V3/4/5

freeplayerTVSi les freebox v1 & v2 permettaient déjà de regarder (et enregistrer) les chaînes de télé à l'aide d'une connectique analogique composite ou RCA, les modèles v3 & v4 vont plus loin, puisque les flux ("les" car on peut en capter 2 en même temps) sont accèssibles directement par le réseau grâce aux protocoles TCP & UDP (et donc par Ethernet, Wi-Fi voire USB). Ces possibilités sont encore étendues sur la freebox v5 dite "HD".
L'intérêt de la démarche de Free a été de s'appuyer sur un logiciel libre, Videolan (VLC) pour permettre de nouvelles fonctionnalités. Et l'utilisation de logiciels libres a favorisé un nombre de développements communautaires très importants et insoupçonnés autour de cette nouvelle fonctionnalité.

Pour les réglages, merci de voir la page audio_video

VLC est au coeur des applications (appelées "mods") et des scripts permettant d'enregistrer depuis la Freebox (v3, 4 & 5), telles que freeplayer (initialement développée par Free), TVRemi et de la plupart des "mods".

Mods et scripts pour enregistrer la télé free sous Linux

  • Freeplayer.org : Le comparatif des logiciels multipostes pour enregistrer la FreeTV. Linux / Mac / Windows, de Freebox Web TV par pterrano à TVRemi de srvchess.
  • FricorderFricorder (anciennement freecorder)
    Programmateur d'enregistrements de flux freebox dans le cadre du multiposte développé par manatlan, il fonctionne sous GNU/linux. Utilise at et nécessite python (pygtk), zenity et vlc. http://fricorder.googlecode.com/.
    14 octobre 2008 : manatlan a réalisé une une nouvelle version de fricorder, qui est compatible avec la nouvelle playlist multiplayer de la freebox, et avec VLC 0.9.X. Infos et réglages fins (comme dumper *les* flux audio dans le cas de channel multi-langue :) sur le forum Ubuntu fr : FRICORDER FreeboxTV/magnétoscope.virtuel, et packages .deb et .rpm disponibles sur http://code.google.com/p/fricorder/downloads/list :D
    Les malheureux utilisateurs de Mandriva 2009 ;) devront le lancer précédé d'un "sudo" pour que ça se passe bien (la commande at n'étant plus lançable en simple user ; rien d'autre à faire que sudo fricorder).
  • Multiposte Free sous Linux - Le point sur les logiciels
    Ce topic du forum Mandriva regroupe les logiciels disponibles pour voir/enregistrer la télévision Freebox, avec captures d'écran et astuces d'install ou d'utilisation pour : VLC (playlist), MyFreeTV, TVsurPC, Freecorder, & TVRemi, Freerecord
  • Sur le [Topic Trop Unique] MEncoder : L'encodeur de folie !
  • Utiliser la FreeboxHD comme un disque dur local sous linux : CurlFtpFs est un programme qui permet de monter le disque dur de la freebox sur un répertoire de son ordinateur sous Linux comme s'il s'agissait d'un répertoire du disque dur ! Très pratique pour créer, supprimer et modifier les fichiers du disque dur de la freebox sans passer par un logiciel FTP, en utilisant les commandes classiques comme si vous étiez dans un répertoire local !

DVDs

Encodage & transcodage vidéo

avidemuxAVIdemux

AVIdemux permet d'éditer ou transcoder la majorité des formats vidéos MPEG-4. Il est particulièrement facile d'obtenir une partie d'une vidéo, pour concaténer (ajouter l'une à l'autre) des vidéos ou les réencoder au format / bitrates audio/vidéo souhaités.

AVIdemux ressemble a VirtualDub (dont il est comme un petit frere), aussi si vous avez déja utilisé ce dernier logiciel vous retrouverez vite vos marques :)
Il gère de tres nombreux formats/codecs vidéos dont le XviD et le ffmpeg-4 (tres performant), ainsi que le MPEG-audio, le mp3, le wav, l'AC3 (2 canaux et, encore imparfaitement le Ogg-Vorbis).
Il gere de nombreux filtres vidéo et audio, comme le crop, le Denoise, le redimmensionnement, etc. Il permet l'encodage en 1-pass (quantitizer ou bitrate moyen) et 2-pass.
Enfin, son interface graphique est simple a comprendre, et a été améliorée depuis avidemux2 en 2005.

AVIdemux : choix du codec vidéoRé-encodage d'un film trop grand pour tenir sur un CD avec Avidemux :

Exemple concret : Un fichier aui faisait 1,4 Go, et je n'avais plus qu'un petit Giga disponible à l'endroit où je voulais le stocker.
Noprob ! j'ouvre le fichier avec AVIdemux, appuie le bouton "Calculette" pour voir quel serait la qualité (bitrate) en réduisant le fichier à 800 Mo : ça me va TB. Hop! dans "Vidéo" je choisis XviD, 2-Passes (plus 1 ou 2 filtres améliorant la compressibilité ou le rendu) ; dans "Audio" je laisse tel quel, et je clique sur "Enregistrer" :

Avidemux2 transcodage

Comme vous pouvez le voir sur la copie d'écran, j'ai profité de l'occasion pour ajouter à la vidéo ainsi produite un sous-titre français que j'avais par ailleurs, avec l'outil Matroska MKVmergeGUI (apporté par le package mkvtoolnix).

Avidemux 2.1.x

Cette version requiert une librairie issue de la suite Mozilla : libmozjs.so (me demandez pas pourquoi...) Ce qui fait que, si on n'a pas installé un des packages Mozilla comme Firefox, Thunderbird ou NVU, on ne peut pas démarrer avidemux, comme celà m'est arrivé :

  avidemux2
  avidemux2: error while loading shared libraries: libmozjs.so: cannot open shared object file: No such file or directory

Personnelement j'ai Firefox (la version non rpm), et ai trouvé libmozjs.so dans les dossiers ../firefox-installer/ et ../mozilla/firefox/
J'ai donc tapé en root ln -s /ou_est/libmozjs.so /usr/lib/ pour symlinker la librairie dans le dossier système /usr/lib/ (symlink : lien symbolique ou "raccourci"), et Avidemux démarre maintenant sans problème :)

arista

Arista : Ripper et transcoder simplement ses vidéos sous GNU/Linux

aristaArista est un simple transcodeur multimédia pour le bureau GNOME. Ce soft met l’accent sur la facilité en simplifiant l’encodage vers : PS3, Ipod, Cowon D2, PSP, DVD Player et Ordinateur.

k3b

Vi vi, k3b peut encoder une vidéo aux formats DVD & (s)vcd :-). Dans le cas présent, on va utiliser dvdrip (ou streamdvd), dvdauthor, transcode & mjpegtools pour une sauvegarde de DVD9 sur DVD standard nickel.

Je vous renvoie au bon article de tgrauss : Copier un DVD vidéo vers un DVD-R (DVD9 vers DVD5) pour réaliser une sauvegarde

À propos de gravure je conseille vivement eMoviX à celles et ceux qui gravent des vidéos.
La plupart des distros Linux proposent un package eMoviX. Et sinon vous pourriez le trouver sur un moteur de recherche APT ou RPM (genre rpm.pbone.net).

eMoviX transforme le CD ou DVD en distro Linux live ultra légère et autobootable, contenant les logiciels et codecs nécessaires pour jouer automatiquement tout fichier vidéo (et audio) présents.

Les formats supportés sont les mêmes que MPlayer, c'est-à-dire beaucoup ;-) Notamment DivX mais aussi la plupart des AVI, MPEG, QuickTime, WMV, ASF, FLI et quelques autres.
Il suffit de placer un fichier de sous-titres sur le CD/DVD eMoviX avec le même nom (i.e. video.avi et video.sub/srt) pour qu'il soit lu automatiquement.

eMoviX n'est pas dispo sous Mandriva 2007.1 et plus, mais on le trouve sur un mirroir allemand (ftp.mandrivauser.de) à partir de rpm.pbone.net : emovix-0.9.0-1mud2007.0.src.rpm packagé par Doktor5000, que je remercie vivement :D
Ce package conçu pour Mdv 2007 s'installe sans soucis sous Mandriva 2007.1, 2008 et 2009. L'intégration avec k3b 1.0.1svn sous KDE 3.5.6 est excellente (ex : DVD de 4 Go avec des avi, ogm et mkv).

yeess !yeess !yeess !Mencoder : ripper des fichiers vidéos, DVDs etc.

Frère créatif de mplayer, Mencoder permet d'encoder (quasiment) n'importe quel format vidéo en 1, 2 ou 3 pass (puisqu'il peut lire tous les formats supportés par mplayer :-) en controlant a peu près tous les paramètres possibles. Il peut se comparer au couple Avisynth+VirtualDub sous Zindoze (si celà vous intéresse, cherchez les infos données par l'excellent Sokarz) pour la puissance et les filtres, le coté graphique en moins (quoiqu'avec les front-ends graphiques de mencoder c'est aussi zoli maintenant :)

Front-ends graphiques de mencoder

  • acidrip est un frontend graphique aux puissants logiciels en ligne de commande mplayer en MEncoder. Il serait le plus souple et le plus rapide.
    Comme je connais et utilise un peu mplayer et mencoder, c'est celui-ci que je vais tester (mars 2005).
  • tuxrip. Voir ce tuto tuxrip par Funix

Extraire un sous-titre d'un DVD

Afficher les sous-titres disponibles sur le DVD (on dit aussi : identifier l'index des sous titres) :
mplayer -dvd-device /dev/hd[X] dvd://[piste] -vo null -frames 0 -v 2>&1 | grep sid
Si votre film a des sous-titres mencoder devrait les afficher ainsi :

[open] subtitle ( sid ): 0 language: da
        [open] subtitle ( sid ): 1 language: de
        [open] subtitle ( sid ): 2 language: en
        [open] subtitle ( sid ): 3 language: es
        [open] subtitle ( sid ): 4 language: fr

Notez qu'on peut faire celà pendant l'encodage lui-meme (voir ci-dessous). Pour extraire directement les sous-titres en anglais de la piste n°5 du DVD :
mencoder dvd://1 -vobsubout soustitresen -vobsuboutindex 1 -sid 2 -o frameno.avi -ovc frameno -nosound
Ce qui va générer 3 fichiers dont "soustitresen.idx" et "soustitresen.sub".
Pour utiliser ces sous titres, vous pouvez :

  • les graver avec la vidéo. On les indiquera manuellement au player, par exemple avec mplayer :
    mplayer -vobsub sous-titres film.avi
    Astuce : si les sous-titres ont le meme nom (sauf l'extension) que le fichier vidéo, la plupart des lecteurs les liront automatiquement sans rien avoir à taper.
  • ou les intégrer avec la vidéo dans un conteneur vidéo comme Matroska avec mmg par exemple (outil graphique tout simple et rapide inclu dans le paquetage 'mkvtoolnix') ; tapez mmg dans le répertoire où sont situés les différents fichiers vidéo, audio et de sous-titres. L'avantage du conteneur vidéo est que l'on peut ajouter autant de langues (audio et sous-titres et même vidéo) que l'on veut dans un seul fichier (.mkv ici) ; on choisit celles qu'on veut à la lecture :) De plus, mkv réduit la taille totale des fichiers (ex : 5 fichiers .avi .mp3 ou .ogg et .srt d'un poids total de 707 Mo ne font plus que 701 Mo, intégrés dans le .mkv) !
  • ou les convertir dans un format texte (type .srt) avec transcode, SubtitleRipper(, Gocr et Aspell). Voir ici

Récupérer la bande son en anglais et les sous-titres en français

Récupérer la piste son anglaise du meme DVD :
mencoder dvd://1 -ovc frameno -oac copy -alang en -o frameno.avi
Ou, si on veut l'encoder en mp3 au vol :
mencoder dvd://1 -ovc frameno -oac mp3lame -lameopts abr:br=128 -alang en -o frameno.avi
Selon la puissance de votre (vos) processeur(s), votre machine devrait mouliner un petit moment avant que mencoder vous affiche les bitrates vidéos conseillés (fonction de la compression audio choisie !) :

Recommended video bitrate for 650MB CD: 588
    Recommended video bitrate for 700MB CD: 644
    Recommended video bitrate for 800MB CD: 756
    Recommended video bitrate for 2 x 650MB CD: 1314
    Recommended video bitrate for 2 x 700MB CD: 1425
    Recommended video bitrate for 2 x 800MB CD: 1648

    Flux vidéo:    0.800 kbit/s  (99 B/s)  size: 751688 bytes  7516.880 secs  187924 frames
    Flux audio:  123.111 kbit/s  (15388 B/s)  size: 115676112 bytes  7516.896 secs

Ces infos indiquent les bitrates recommandés en fonction de la taille désirée, et seront utiles pour la suite.
Les 3 fichiers générés sont : "frameno.avi", "soustitresfr.idx" et soustitresfr.sub". Le fichier 'frameno.avi' contient la bande son format demandé (ici mp3 abr 123kbit/sec).

Note : Cette commande est en fait la première commande utilisée dans le cas d'un rip DVD en 3 pass.

Encoder un DVD en mpeg4 sur 2 CDs (ou 1 seul, ou plus, c'est au choix)

Quelques préparatifs sont bienvenus pour réaliser un rip de *bonne* qualité : Il est indispensable d'identifier le format (PAL, NTSC, ..) et le nb d'images/sec. de la source, comme indiqué ici Faire un MPEG-4 ("DivX") de bonne qualité à partir d'un DVD.
Soyez attentifs à la longueur et à la largeur du film si vous le redimmensionnez : des multiples de 16 ou de 4 donneront une meilleure qualité.

Préparation
  1. Détecter les bordures noires inélégantes qu'on zappera avant le transcodage :
    mplayer dvd://1 -vf cropdetect
    après quelques instants (faire tourner suffisemment pour récupérer les bonnes valeurs) on obtient qqch comme :
    crop area: X: 8..711 Y: 70..505 (-vf crop=704:432:8:72)
    Sympa, mplayer nous indique le filtre à appliquer pour zapper les bandes noires avec la syntaxe : -vf crop=704:432:10:72. On le placera au début du transcodage.
  2. Désentrelacement : tenez en compte, sauf si vous faites un transcodage d'archive à bitrate/qualité maximale (genre bitrate=6000 !) Voir Comment gérer le téléciné et l'entrelacement des DVDs NTSC
  3. Déterminer le bitrate optimal :
    mencoder dvd://[piste] -ovc frameno -oac mp3lame -lameopts abr:br=128 -alang en -o frameno.avi :
    Recommended video bitrate for 2 x 700MB CD: 1425
    Ou si on veut simplement copier la piste son du DVD, remplacer "-oac mp3lame ..." par "-oac copy"
    Recommended video bitrate for 2 x 700MB CD: 1009
Première passe vidéo

Le film est en 16/9 et je souhaite qu'il tienne sur 2 CD de 700 Mo en préservant la bande son AC3 :
mencoder dvd://1 -ovc lavc -lavcopts \
vcodec=mpeg4:vbitrate=1109:vhq:vqmin=2:vlelim=-4:vcelim=9:lumi_mask=0.05:dark_mask=0.01:vpass=1 \
-vf scale -zoom -xy 680 \
-alang en -oac copy -o /dev/null

Notes :
  - La première ligne détermine le codec choisi, la seconde ses options, la 3è les filtres et la dernière les parametres de la bande son.
  - adaptez la valeur de vbitrate en fonction du taux de compression souhaité
  - Si le DVD avait été en 4/3, je pouvais adapter l'échelle avec -vf scale=600:450.
  - -alang en avant -oac pour transcoder la bande son en anglais
  - autres options (vhq, vqmin, vlelim, lumi_mask, -vf scale, ..) voyez : man mencoder.
  - bien sûr le temps nécessaire dépend de la puissance de la machine, de la longueur du film, du bitrate et des options/filtres choisis.

La seconde passe vidéo :

La ligne de commande doit être identique à la première sauf vpass et -o :
mencoder dvd://1 -ovc lavc -lavcopts \
vcodec=mpeg4:vbitrate=1109:vhq:vqmin=2:vlelim=-4:vcelim=9:lumi_mask=0.05:dark_mask=0.01:vpass=2 \
-vf crop=704:432:8:72 scale -zoom -xy 680\
-alang en -oac copy -o lefilm.avi

Le temps de faire ma vaisselle de la semaine ;) & j'obtiens le fichier "lefilm.avi" (évitez les accents et les espaces dans le nom). Ce fichier pèse : 896 Mo pour 1H45, l'image est nette et la synchronisation image/son, parfaite ; le fichier à graver est film.avi.

Liens mencoder

L'encodage avec MEncoder

Documentation officielle de mencoder en français.

FAQ Audio / Vidéo sous Linux par Doom9

Conçue pour aider les utilisateurs Linux, spécialement ceux migrant depuis Windows, à accomplir des opérations Audio/Vidéo dans un environnement *nix, cette FAQ sera d'autant plus facile à utiliser qu'on dispose de bonnes connaissances basiques sous *nix & en matière de transcodage audio / vidéo :

  • AV Playback under Linux
  • General AV Encoding in Linux
  • DVD Video (MPEG-2) Ripping & Transcoding
  • DV / Digital Camcorder Encoding
  • MPEG-4 Video Encoding
  • Advanced Container Formats
  • Audio Encoding
  • CD / DVD Burning
  • Installing wine & emulating windows programs
[Topic Trop Unique] MEncoder : L'encodeur de folie !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Mencoder sous Windows & Linux :-)

yeess !yeess !Transcode : Linux Video Stream Processing Tool

C'est avec Transcode qu'il est devenu possible d'encoder ses dvd sous Linux. Plus généralement, Transcode est le couteau suisse du traitement video.

Il permet d'encoder des vobs en spécifiant divers parametres comme le crop, le resize, le désentrelacement (pour le 4/ 3). Transcode s'occupe également du son. Il décode l'AC3 et encode le son en mp3 en utilisant la librairie lame par exemple.
On peut paramétrer les différents réglages propres aux son (rééchantillonnage, choix du bitrate audio, choix de la langue). Transcode intègre également un utilitaire avisplit qui permet de découper vos fichiers AVI en différentes parties de 650 ou 700 Mo (suivant vos Cds).
Il permet donc de tout faire, vous utilisez un seul logiciel et c'est tout. On peut meme s'affranchir de ripper le dvd puisque transcode peut utiliser la librairie libdvdcss qui décrype le dvd au vol. Ce mode est toutefois fortement déconseillé à moins de posséder une machine très puissante ;-).

Liens

  • THE page à connaître : Transcode, le couteau suisse de la vidéo : Convertir magiquement une vidéo du format le plus obscur à un autre, avec certaines manipulations élémentaires en prime, le tout avec une facilité déconcertante... Utilisation élémentaire, Redimensionnement, taux d'encodage, Sélection du contenu d'un DVD, Encodage en deux passes, Extraction audio.
  • HomePage (News, FAQ & plus)

Front-ends graphiques à Transcode : DVD:Rip

  • dvd::rip. Là encore, funix nous propose un excellent guide Transcodage et rippage de DVD avec dvd::rip.
    dvd::rip permet d'utiliser la capacité de calcul des PCs connectés à un LAN pour accélérer la conversion !! Il suffit d'avoir installé transcode & SSH sur les PCs en question ; et si vous connaissez un peu SSH l'opération est totalement transparente...
  • DVD:Rip est excellent encodeur DVD -< divx (ou xvid, vcd, ogm, etc ...) pour ripper ses DVDs a l'aide d'une interface graphique.
    Swap38 propose une page résumant la prise en main et les options de bases de DVD::Rip (02/2005).
  • Dvd::rip - DVD ripper and encoder par LinuxReviews.org

Cas pratiques

Transcoder N vidéos dans le bon format-qu'on-veut

""J'ai 63 vidéos de vacances prises avec mon appareil photo numérique. Mon problème est qu'elle sont au format MJPEG donc hyper-lourdes car non compressées. Pour réduire leur taille, je veux les convertir en Divx... Mais 63 vidéos à la main une par une !!!".
D'où l'utilisation d'un petit script "maison" à partir d'une liste de fichiers à traiter :-).

Exemple d'utilisation de transcode :
transcode -i source.avi -y xvid -f 30 -V -N 0x55 -b 128 -o destination.avi

Guides pour l'encodage vidéo :

Compiler les toutes dernières versions des encodeurs et outils multimédia

Installer la toute dernière version disponible de ffmpeg, Mplayer/Mencoder et autres librairies multimédia permet de bénéficier de fonctionalités encore inexistantes dans les packages officiels, comme transcoder vers un format un peu (beaucoup) récent. Celà permet aussi de leur adjoindre les fonctionnalités de codecs ou librairies supplémentaires ou plus récentes.

Dépendances

Note : selon la distribution et l'architecture (x86 ou x86_64), les noms de packages varient légèrement.
Exemple avec xvid :
xvidcore-devel (Ubuntu) <-> lib64xvid4-devel (Mandriva x86_64). Ce qui compte c'est le "*xvid*-dev*".

compileurs nécessaires : gcc, gcc-c++, automake, autoconf, libtool, yasm (assembleur), git, subversion.

Librairies : zlib-devel, libmad-devel, libvorbis-devel, libtheora-devel, lame-devel, faac-devel, a52dec-devel, xvidcore-devel, freetype-devel.

En cas de soucis du genre :

ffmpeg: error while loading shared libraries: libavdevice.so.52: cannot open shared object file: No such file or directory
Ajouter le chemin vers le répertoire contenant les librairies (c'est la soluce durable ; les autres "solutions" sont des hacks temporaires), comme ci-dessous :
"There's a file called /etc/ld.so.conf. In my ubuntu install it contains a single line that includes the content of the directory /etc/ld.so.conf.d/ That directory in turn should normally have a couple of files. One of them should be /etc/ld.so.conf.d/libc.conf, which contains the line /usr/local/lib/ . If this is the case, then simply run the command sudo ldconfig -v to reload the libraries cache and your problem should be fixed.
If the file doesn't exist you could create one called /etc/ld.so.conf.d/ffmpeg.conf (or even libc.conf) and add the line "/usr/local/lib" in it, then run sudo ldconfig -v.
".

avidemux2_qt4: error while loading shared libraries: libx264.so.59: cannot open shared object file: No such file or directory
Vous avez sans doute désinstallé les packages/librairies fournies avec votre distro. Il possible --et recommandé-- de les conserver, puisque les packages compilés sont installés ailleurs :
On installe le binaire et les librairies compilées (ex : ffmpeg-svn) dans /usr/local/{bin,lib} (et non dans /usr/{bin,lib,lib64} comme pour le package officiel).
L'explication par froggy1 sur une question de ma part.
Toujours dans ce cas, il n'est pas nécessaire (bien que possible) de compiler Avidemux à partir des sources, et encore moins de faire un hack genre :
ln -s /usr/local/lib/libx264.so /usr/lib64/libx264.so.59 (typiquement le genre de hack qui n'ira pas loin, et peut rendre le système instable... à moins de le noter et s'en souvenir...)

Construction/installation des packages avec checkinstall

Permet de créer et installer les packages des sources compilées, et donc de les supprimer & MÀJ rapidement :-)

2 changements sous Mandriva (2009.0) par rapport aux instructions données pour Ubuntu :

  • Placez vous en tant que root dans le répertoire des sources que vous voulez installer, et tapez :
    # checkinstall -R --fstrans=no --install=yes --pkgname=ffmpeg --pkgversion "3:0.svn`date +%Y%m%d`.1mdv2009.0" --pkggroup=Video
  • Éventuellement changez le résumé "Summary"
    Ex. pour ffmpeg : ".svn20090121.1mdv2009.0"
    Ex. pour x264-svn :
    1 - Summary: [ x264 is a free library for encoding H264/AVC video streams. The code ]
    2 - Name: [ x264-svn ]
    3 - Version: [ 1:0.svn20090205.1mdv2009.0 ]
    4 - Release: [ 1 ]
    5 - License: [ GPL ]
    6 - Group: [ Video ]
    7 - Architecture: [ x86_64 ]
    8 - Source location: [ x264 ] 9 - Alternate source location: [ ]
    10 - Requires: [ ]
    11 - Provides: [ x264 ]

    Installing with make install...

    ======================== Installation successful ==========================

    Building RPM package...OK
    Installing RPM package...OK

    Done. The new package has been installed and saved to (...)

(éventuellement) Installation ou MÀJ des fichiers de configuration de l'application compilée

Exemple avec mplayer / mencoder
Jettez un oeil dans le dossier contenant les fichiers de configuration de mplayer. Pour tout le système : /etc/mplayer ou pour un utilisateur : ~/.mplayer.
Si le fichier codecs.conf n'y est pas, copiez-y le depuis les sources SVN :
cp ~/src/mplayer/etc/codecs.conf ~/.mplayer/. Et voilà/

Même chose pour les autres : config.conf, dvb-menu.conf, input.conf, menu.conf.

Montage & authoring vidéo

Côté montage vidéo, linux n'était pas vraiment l'outil rêvé pendant un bon moment. Les choses évoluent bien (tranquillou depuis 2001, en accéléré depuis 2005). Quelques applis sortent nettement du lot en tous cas pour les accros à l'interface 100% graphique ou les débutants :

kdenlive : mériterait d'être packagé dans sa nouvelle version bien qu'elle soit CVS, - Diva (semble avancer vraiment doucement). - Cinelerra et Jahshaka : quand ont les utilise en duo, ces 2 apps proposent un niveau équivalent à Première ! Les interfaces sont un peu vieillotes, mais quand on y a goûté ça passe ! - Kino excellent pour capturer les DV du camescope, faire le montage proprement dit et exporter dans le format de son choix. Maintenant, existe t il un logiciel de montage vidéo, (même proprio et payant), simple et convivial pour toute la famille, du type iMovie sous MacOSX ? Bah vi --> ManDVD

Quand aux outils de création et d'authoring vidéo, voici les principaux

- any2dvd : Un script pour transformer des fichiers multimédia de tous formats en un DVD complet avec menus, jouable sur un lecteur DVD de salon.
  - Q DVD-Athor qdvdauthor.sourceforge.net
  - DVDStyler (a cross-platform DVD authoring System) sourceforge.net/projects/dvdstyler & www.dvdstyler.de.

Lumiere, Caméra, Action...Kino

Kino est un programme permettant la capture vidéo de votre caméra vers votre ordinateur, le montage (seules les fonctionnalités de base sont disponibles mais on peut espérer une amélioration prochaine), et la ré-exportation vers votre caméra.

linuxfocus propose un bon (mais datant pas mal) article pour l'installer et commencer à s'amuser avec l'acquisition et le montage de vos vidéos !

ManDVD

Stéphane Gibault se déchaîne & sort la plus belle application de création vidéo sous Linux :-)

ManDVD permet de réaliser facilement un DVD vidéo (chapitrage possible) à partir de fichiers MPEG. Il permet aussi de faire un diaporama. Son principe peut être résumé dans cette phrase de Stéphane) : "J'ai beau être informaticien depuis plus de 10 ans il n'empêche que ça me gonfle d'utiliser la ligne de commande. Je suis du genre à hair les personnes qui estiment que l'informatique doit rester innaccèssible au commun des mortels."

ManDVD encodageManDVD est en fait une interface graphique (front-end) qui appelle les outils Linux comme DVD SlideShow, mEncoder, ... Je trouve que c'est ce genre d'application qui montre bien un des grands avantages des logiciels libres : manDVD est un frontend à des applications déjà existantes. L'avantage est donc dans la facilité de pouvoir créer des interfaces graphique grace au développement des applications en console. Imaginons que néro faisait une version console, je doute que l'on aurait le droit de faire une interface graphique se basant dessus. De plus, ManDVD étant libre (les sources du programme sont librement disponibles), d'autres développeurs ont pu réalisé les packages .rpm ou .deb (un certain Jérome l'a fait pour Mandriva).

ManDVD requiert : qt4, des versions (très) récentes de DVD Slideshow, dvdauthor, dvd+rw-tools, netpbm, ImageMagick, mjpegtools, lame, mencoder, transcode, mplayer & xine (mandvd utilise l'un ou l'autre), & mkisofs (si vous voulez pouvoir faire des images ISO de vos projets).
Paquets disponibles pour : Mandriva, SuSE, Ubuntu & sources.
La première version stable de ManDVD est sortie le 7 mai 2006, la version 2.0 en juin 2006, et manDVD 2.4 en mars 2007.

Trucs & astuces

  • Si vous utilisez Kino pour réaliser votre montage vidéo, choisissez le format DVD lors de l'exportation de votre travail. Ainsi, ManDVD n'aura pas à réencoder votre fichier.
  • Tutoriel, question & retours à l'auteur (topic dédié sur le forum Mandriva)
  • ManEncode - Préparez vos vidéos !
    Voici encore un nouveau module pour le nouveau ManDVD. ManEncode sert à encoder vos vidéos (AVI, MPEG, WMV et Xvid) au format DVD, couper des parties, ajouter des sous titres, corriger la lumière, le contraste, la saturation ... etc
    ManencodePhotos sur kde-apps.org

Liens

any2dvd

Howto author AVI->DVD with menus using Linux only !

Avec any2dvd & spumux, ou manuellement avec transcode, ffmpeg, dvd+rw-tools, mencoder, Gimp & dvdauthor

Ce topic du forum Gentoo présente à peu près tout ce qu'on peut souhaiter pour transformer tout type de fichier vidéo (quick time & wmv inclus) en un DVD avec menu et tout :) Il n'a cessé d'être mis à jour depuis 2003 jusqu'à aujourd'hui (04/2007).
spumux permet d'intégrer un sous-titre dans un DVD vidéo.

Le "Howto author AVI->DVD with menus using Linux only !" est aussi le guide à jour le plus complet que je connaisse sur les points suivants :
  - Transcoder les fichiers au format DVD (Pal ou Ntsc, 4/3 ou 16/9)
  - Convertir le son stéréo au format 5.1 surround
  - Combiner des pistes vidéo et audio en un seul MPG DVD
  - Ajouter des sous-titres au DVD vidéo
  - Transcoder les vidéos non .avi/.mpeg, comme les .wmv,.mov,.asf, .mkv, .ogm and .bin (S)VCD etc.
  - Créer les menus PAL/NTSC
  - Authoring avec ou sans menus
  - Comprendre la structure hierarchique d'un DVD
  - Créer l'image et graver le DVD vidéo

IstanbulEnregistrer son bureau avec Istanbul Desktop Session Recorder

Les captures d'écran ne vous suffisent plus ? Vous avez besoin d'un outil pour faire une capture vidéo de votre bureau et les outils *vidcap ne vous satisfont pas ? Istanbul est fait pour vous.

  • Petite vidéo présentant comment faire sur amiralship2.

Selon LinuxGraphic.org : Istanbul (qui suit les spécifications Free Desktop) fonctionne sur Gnome, KDE, Xfce, et d'autres WM. L'enregistrement se fait en Ogg Theora (Theora étant un format de compression libre, ici utilisé dans un conteneur Ogg, lui aussi libre :-). Il est possible de faire de la diffusion (« streaming ») via un serveur Icecast2 ou de mettre la vidéo en ligne grace au script PHP itheora.

Recquiert : Gstreamer, PyGTK
Licence : GPL version 2 ou supérieure.

itheora : diffusion vidéos en ligne libre & facile

"You can tube ? I theora ;-)".
itheora = alternative libre en PHP au lecteur et format propriétaire Flash, qui s'appuie sur l'applet java Cortado et le format libre ogg/theora lui-même équivalent au mpeg4. Développé en France.
Il permet à ceux qui l'utilisent une indépendance vis à vis des serveurs de vidéos en ligne, tels que youtube ou dailymotion (si vous n'avez jamais parcouru un contrat d'utilisation d'un de ces sites, faites-le à l'occasion !).

iTheora est un script PHP permettant de diffuser des vidéos au format ogg/theora. Il est simple à installer et à utiliser, malgré l'absence d'interface d'administration. Il conviendra aussi bien au blogger qu'au webmaster averti.

Il se distingue des différents logiciels qui diffusent des vidéos grâce aux possibilités nouvelles qu'il offre aux visiteurs du site :

  • choix entre voir la vidéo de manière embarquée (à l'instar des différents lecteurs flash) et voir la vidéo dans son lecteur multimédia favori avec l'aide d'un plugin
  • téléchargement de la vidéo
  • partage de la vidéo grâce à la mise à disposition du code source HTML
  • affichage très rapide du lecteur

itheora présente aussi des avantages pour le webmaster :

  • affichage d'une vignette au lancement du lecteur
  • personnalisation presque totale de l'interface
  • code simple à paramétrer et qui respecte les normes XHTML

Testez-le !

Outils / conversion Theora

ffmpeg2theora
  • pour convertir un fichier DV "videoclip.dv" en Ogg Theora :
    ffmpeg2theora videoclip.dv créera un fichier Ogg Theora "videoclip.dv.ogg"
  • Pour encoder avec une qualité différente, par exemple Video Quality 7 & Audio Quality 3 :
    ffmpeg2theora -v 7 -a 3 videoclip.dv
    On peut aussi utiliser les Presets v2v :
    ffmpeg2theora -p preview videoclip.dv ou ffmpeg2theora -p pro videoclip.dv
  • Sous Linux on peut également utiliser ffmpeg2theora pour diffuser vers un serveur icecast. Requis : icecast-kh (dernière version) & un petit outil pour envoyer le flux ogg au serveur icecast :
    dvgrab --format raw - | \
    ffmpeg2theora -a 0 -v 5 -f dv -x 320 -y 240 -o /dev/stdout - | \
    oggfwd icecastserver 8000 pwd /theora.ogg
  • "Cropper" l'entrée :
    ffmpeg2theora --croptop 16 --cropbottom 16 --cropright 32 --cropleft 8 file.avi
  • (...)

Liens theora

Bons liens encodage, montage & authoring vidéo

D'autres outils multimédia

dvdisaster

Voir la page Protection et récupération de médias optiques avec dvdisaster.

Autres applications

Trop cool pour Internet Explorer