Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

red flag ChinaÉcrire en chinois sous Linux

Introduction

Ce petit guide est librement traduit à partir de ces 3 excellentes pages :
http://freedesktop.org/~suzhe/document.html, par James Su 2003
LinuxQuestions : Chinese Input Programs????
http://gerrit-worldwide.de/chinesischlinux2_eng.html par Gerrit Fricke à Beijing, le 11.05.2003.
(mis à jour : juillet 2008)

Je suppose que vous maîtrisez les *bases* de Linux (l'accent est mis ici sur Mandriva/Mandrake Linux) comme urpmi. Si ce n'est pas le cas, vous trouverez les informations nécessaires ici.

Écrire en chinois sur les distros récentes

MÀJ

À venir...

MÀJ 2008

L'installation du support du Chinois continue de se simplifier sur la plupart des distributions : Elles sont déja configurées avec le support de l'UTF-8, et les logiciels nécessaires sont installables de manière standard depuis le gestionnaire de packages :

  • Installation et utilisation de SCIM pour écrire en japonais sous Ubuntu
  • Comment écrire en japonais, chinois, coréen, hébreu, arabe, etc. avec un clavier aux caractères latins type AZERTY ou QWERTY (Scim et skim)

MÀJ 2006

L'installation et la configuration sont considérablement simplifiees depuis SCIM-1.2.2 !!
Il suffit dorénavant d'installer 2 applications (exemple sur Arch Linux en janvier 2006) :

  • scim 1.4.2-1 (A Input Method development platform),
  • scim-pinyin 0.5.91-2 (Chinese 拼音 (PinYin) input for SCIM)
  • & scim-tables 0.5.5-1 (SCIM multi language input method engine (including CJK)).

scim smart pinyin OpenOffice.org
[ SCIM-0.9.2 avec Linux Mandrake 10.0 ]

1) Dépendances nécessaires :

1.1 ) Locales

Si vous ne l'avez pas fait lors de l'installation de Mandrake, installez les environnements de langue que vous voulez utiliser.
Ex : français & chinois simplifié sur une Mandrake 10.x (adaptez à votre distribution) :

  • locales 2.3.3-5mdk
  • locales-fr 2.3.3-5mdk
  • locales-zh 2.3.3-5mdk

1.2) Fontes (polices) :

Bon article (tout petit) ici : wiki.mandriva Polices d'écritures

Vous devez installer les fontes : ttf-gb2312 et ttf-big5.
# urpmi ttf-gb2312 ttf-big5 sous Mandrake

1.2') Pour avoir votre bureau KDE en chinois simplifié :

Installez aussi kde-i18-zh (le package chinois simplifié pour le bureau KDE).

1.3) Pour exécuter SCIM sous X11 (XFree86 / xorg) :

Vous devriez d'abord installer ces dépendances :

  • glib 2.0.x ou + (2.2.x recommandé)
  • atk 1.0.x ou + (1.2.x recommandé)
  • pango-1.0.x ou + (1.2.x recommandé)
  • gtk+2.0.x ou + (2.2.x recommandé)

Si vous voulez utiliser le module de configuration GConf, vous devriez aussi installer les paquets suivants :

  • Libxml2 2.4.x ou +
  • ORBit2 2.4.x ou +
  • Linc 0.5.x ou + (inclu dans ORBit sur Mandrake)
  • GConf2 1.2.0 ou +

Note : recommandé ne signifie pas obligatoire.

scim smart pinyin
[ Cliquez sur l'image ]

1.2') Pour avoir votre bureau KDE en chinois simplifié :

Installez aussi kde-i18-zh (le package chinois simplifié pour le bureau KDE).

1.3) Pour exécuter SCIM sous X11 (XFree86 / xorg) :

Vous devriez d'abord installer ces dépendances :

  • glib 2.0.x ou + (2.2.x recommandé)
  • atk 1.0.x ou + (1.2.x recommandé)
  • pango-1.0.x ou + (1.2.x recommandé)
  • gtk+2.0.x ou + (2.2.x recommandé)

Si vous voulez utiliser le module de configuration GConf, vous devriez aussi installer les paquets suivants :

  • Libxml2 2.4.x ou +
  • ORBit2 2.4.x ou +
  • Linc 0.5.x ou + (inclu dans ORBit sur Mandrake)
  • GConf2 1.2.0 ou +

Note : recommandé ne signifie pas obligatoire.

scim smart pinyin
[ Cliquez sur l'image ]

2) L'IME chinois : SCIM

Installation et configuration de SCIM-1.2.2 sous Mandriva 2005 : de la balle !

Tout ce qu'on doit faire c'est :

  • Installez les polices chinoises indiquees ci-dessus, ainsi que ces 3 programmes : scim-pinyin scim-tables scim-chewing (avec urpmi, yum, pacman ou votre gestionnaire de packages qui installera automatiquement les dependances)
  • Creez un utilisateur specifique pour ecrire en chinois (sous Mandriva tapez 'userdrake' en root et ajoutez l'utilisateur)
  • Loggez-vous sur cet utilisateur : su - [nom_de_l'utilisateur]
  • Lancez SCIM avec la commande : scim -d (-d pour le lancer en tant que daemon), puis votre editeur de texte favori (comme kwrite, OOwriter ou la plupart des applis)
  • Pour activer l'input chinois, tapez les touches CTRL et ESPACE en meme temps. Voila, vous pouvez ecrire en chinois :) Il ne vous reste plus qu'a choisir la table d'entree qui vous convient parmis celles proposees (dans la petite barre d'outils de SCIM).

 

Arrivés à ce point, vous pouvez d'ores et déja lancer LocaleDrake pour commuter l'environnement de langue ; càd que votre WM peut être 100% chinois.
Sympa, mais comment écrire en chinois ?
Le CD d'installation de Mandrake contient Chinput et XCIN. Cela étant dit, Chinput ne semble pas fonctionner correctement avec la Mandrake 9.x (et sans doute avec la 10.x). Quant à XCIN, ce n'est pas ma tasse de thé.
C'est pourquoi on choisit SCIM, qui fonctionne !

2.1) Installer SCIM (Méthode d'Entrée Commune Intelligente)

Téléchargez SCIM depuis votre gestionnaire de packages (solution de secours : depuis la page officielle de téléchargement).
Note : depuis SCIM 0.8.0, tous les composants nécessaires pour l'exécuter sont inclus dans le paquet scim.
Si vous *avez besoin* d'utiliser les table input methods comme WuBi, etc, vous devriez aussi installer les packages scim-tables.

Si vous rencontrez n'importe quelle erreur, vérifiez que tous les paquets dépendants soient installés.

scim chinese input barre
[ Cliquez sur l'image ]

3) Configurez votre systéme pour utiliser SCIM :

SCIM est maintenant installé avec le support de l'écriture en chinois, il ne reste donc qu'à le configurer.
Heureusement pour nous, c'est rapide :)

3.1) /etc/X11/xinit/XIM

Vous devez modifier le fichier /etc/X11/xinit/XIM (en root donc).
C'est ce fichier qui dit à votre 'locale' quelle IME utiliser et démarrer automatiquement quand l'utilisateur se logge.

Pour pouvoir utiliser SCIM, assurez vous que ce fichier contient ce qui suit, et supprimez tout élément antérieur. Comme d'habitude, vous devriez faire une copie du fichier actuel :
# cp /etc/X11/xinit/XIM /etc/X11/xinit/XIM.old :

#!/bin/bash
### Note : gardez ces 2 lignes uniquement si elles sont déja présentes :
# read the user (~/.i18n) or system-wide (/etc/sysconfig/i18n) i18n settings
. /etc/profile.d/10lang.sh
zh_CN*) # Simplified Chinese
if type -p scim > /dev/null 2>&1 ; then
export XMODIFIERS="@im=SCIM"
scim -d
elif type -p xcin > /dev/null 2>&1 ; then
export XMODIFIERS="@im=xcin-zh_CN" LANG=zh_CN LC_ALL=zh_CN xcin &
fi
;;

3.2 ) /etc/sysconfig/i18n

Nécessaire uniquement sur les anciennes versions de distribution Linux n'incluant pas encore le support UTF-8 (est inclu par défaut sur la plupart des distros depuis 2007-2008).

 Ex => Le fichier sur Mandrake 10.0 aprés avoir ajouté UTF-8 :

SYSFONTACM=iso15
LANGUAGE=fr_FR.UTF-8:fr
LC_ADDRESS=fr_FR.UTF-8
LC_COLLATE=fr_FR.UTF-8
LC_NAME=fr_FR.UTF-8
LC_NUMERIC=fr_FR.UTF-8
LC_MEASUREMENT=fr_FR.UTF-8
LC_TIME=fr_FR.UTF-8
LANG=fr_FR.UTF-8
LC_IDENTIFICATION=fr_FR.UTF-8
LC_MESSAGES=fr_FR.UTF-8
LC_CTYPE=fr_FR.UTF-8
LC_TELEPHONE=fr_FR.UTF-8
LC_MONETARY=fr_FR.UTF-8
LC_PAPER=fr_FR.UTF-8
SYSFONT=lat0-16

3.3) /home/<utilisateur>/.i18n

Malheureusement, tous les IME que je connais fonctionnent si et seulement si la *locale* a été fixée pour le systéme.
Cependant, bien des utilisateurs souhaitent conserver la langue habituelle de leur bureau tout en pouvant enfin écrire le chinois. Pour ce faire, il faut éditer le fichier /home/user/.i18n (ou vérifiez qu'il correspond avec la langue de votre choix).

J'ai créé un utilisateur pour réaliser ces changements sans mettre le souk chez moi, et ça fonctionne parfaitement.
Si vous n'avez pas le fichier /home/<utilisateur>/.i18n, créez-le selon le modéle ci-dessous. Cela vous permet de conserver votre langue habituelle pour cet utilisateur seulement.

 Ex => Gestion de l'input chinois sous Mandriva 2008+ :

QT_IM_MODULE=scim-bridge
GTK_IM_MODULE=scim-bridge
XIM_PROGRAM="scim -d"
XMODIFIERS=@im=SCIM
            

 Ex => Français/Chinois sur Mandrake 9.+ :

LANGUAGE=fr_FR:fr_FR.UTF-8:fr
LC_ADDRESS=fr_FR.UTF-8
LC_COLLATE=fr_FR.UTF-8
LC_NAME=fr_FR.UTF-8
LC_NUMERIC=fr_FR.UTF-8
LC_TIME=fr_FR.UTF-8
LC_MEASUREMENT=fr_FR.UTF-8
LANG=fr_FR.UTF-8
LC_MESSAGES=fr_FR.UTF-8
LC_IDENTIFICATION=fr_FR.UTF-8
LC_TELEPHONE=fr_FR.UTF-8
CONSOLE_NOT_LOCALIZED=yes
LC_MONETARY=fr_FR.UTF-8
LC_PAPER=fr_FR.UTF-8
LC_CTYPE=zh_CN.UTF-8
XIM=SCIM
XIM_PROGRAM=SCIM
XMODIFIERS="@im=SCIM"

Notez bien les lignes : XIM=SCIM, LC_CTYPE=zh_CN.UTF-8, XIM_PROGRAM=SCIM, et XMODIFIERS="@im=SCIM"

Remarque : pour une modification le temps d'une session, vous pouvez également, au lieu de modifier /home/user/.i18n taper simplement la commande suivante en tant que qu'utilisateur :
$ export XMODIFIERS=@im=SCIM

Voilà ! Vous pouvez dés maintenant essayer l'input chinois en lançant scim dans un terminal :
$ scim (ou scim -d pour le lancer comme daemon)
Puis en ouvrant un *second teminal*, (en tapant éventuellement $ export XMODIFIERS=@im=SCIM (voir ci-dessus)), et en lançant n'importe quel programme X.
Lancez SCIM en pressant CTRL + ESPACE

 Note : Pour RedHat 8.x, vous pouvez devoir modifier le fichier : /etc/X11/xinit/xinitrc.d/xinput.

4) Et les applications GTK2 ?

Apparemment elles emploient toujours les polices AR PL SungtiL GB. ça peut aller pour le chinois, mais est terrible avec l'alphabet latin.

Créez / éditez le fichier /home/user/.gtkrc-2.0 avec cette ligne :
gtk-font-name="fontedevotrechoix 10"
Où "fontedevotrechoix" = Arial, Helvetica ou tout autre que vous aimez, et "10" la taille souhaitée.

scim : chinese input 1
[ Cliquez sur l'image ]

Support du chinois sous Debian

Pour obtenir le support du chinois sous Debian, j'ai trouvé cette page : http://www.comp.nus.edu.sg/~liqm/linux/chinese-debian-mini-howto.html english

5) Notes sur OpenOffice :

Si vous n'en avez pas besoin, utilisez Kwrite ou autre TT sous X pour gagner du temps.

Cette suite bureautique ne supporte pas le mode "OnTheSpot", vous devriez donc neutraliser cette fonction :
Ouvrez SCIM-config (la petite icône sur la barre SCIM) **image** > dans le Front end->X.
Tant que vous y ètes, décochez également la fonction "show status".

Si besoin mettez à jour vers OpenOffice 1.1.x et plus, qui supporte finalement CJK.

À présent, dans OpenOffice configurez les langages dans :
Outils > Options > language (Français par défaut et Chinois simplifié par exemple). Vérifiez 2 fois que le "Support des langues asiatiques" est coché !
Configurez également les polices dans Outils > Options > Texte > Polices standards (les 2 : occidental, asiatique). Mettez celles de votre choix. En régle générale, employez AR PL KaitiM GB ou AR PL SungtiL GB pour le chinois simplifié. Si vous aviez installé les polices de Windows SimSun ou SimHei, vous pouvez les utliser car elles sont de TB qualité.

Des soucis avec OOo ?

  • Si vous avez malgré tout des soucis sous OOo, utilisez cette version d'OpenOffice.org ftp.kde.org/pub/kde/packages/ooffice, qui fonctionne TB.
  • Si le soucis concerne les fontes, placez-vous dans le répertoire d'OO dans une console, et tapez ./spadmin pour ajouter les polices que OOo ne reconnaissait pas.
  • Autre possibilité : ajouter cette ligne :
    export LC_CTYPE=zh_CN.UTF-8
    à /etc/profile doit suffire sur Slackware, et sans doute d'autres distribs.
  • C'est la configuration d'Ooo qui m'a posé quelques problémes, mais j'y sois parvenu en suivant ce guide et en le lançant depuis la console 2 (Rappel : aprés avoir lancé SCIM dans la console 1).
    Si votre soucis persiste, vous devriez utiliser le forum pour poser votre question.

Quelques liens intéressant sur la localisation de Linux

Remerciements

Merci à Gerrit Fricke, qui a réalisé toute la documentation en anglais depuis Beijing ou il a longuement étudié.
Son site présente des tas de photos sur la Chine, la Mongolie intérieure, la Thailande... : Site de Gerrit Fricke.
Vous le retrouverez peut-être sur http://www.linuxquestions.org/questions/

Trop cool pour Internet Explorer