Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

Distributions Linux

Vous connaissez vos envies & besoins, votre matériel (un peu) et vos capacités. Et essayer un manchot sur votre machine vous dirait, oui mais lequel ? Petit tour d'horizon et détails sur quelques distros Linux choisies.

Magazines avec CD ou DVD et documentation

Les dernières versions de distributions GNU/Linux & *BSD sont fréquemment disponibles en CD ou DVD fournis avec des magazines, avec pour quelques euros la description, des news et un guide papier plus ou moins détaillé inclus ! Exemples :

Distribs Linux

Arch LinuxArch Linux

Distro Linux parmis les plus appréciées pour le poste de travail (rapidité), serveur (contrôle total sur les packages & autres daemons installés) et pour comprendre Linux (configuration manuelle très logique : on trouve rapidement, facilement où configurer quoi :-).
En somme Arch est une distribution linux multi-usages pouvant être configurée pour réaliser tout ce qu'il est possible de faire, du plus simple au plus complexe. Elle est rapide, légère, flexible, et donc agréable. La plupart des réglages "sous le capot" sont simples à comprendre et à "tweaker", ce qui peut en faire une bonne distro pour "faire ses classes" ou se perfectionner sous Linux.

Apperçu avec Gnome, & Beryl + Xfce4 :
Archlinux 0.8 - Gnome Archlinux 0.8 - Beryl, Xfce4

Présentation / expérience personnelle

J'utilise Arch sur mon poste principal (AMD 64 bit sur Asrock Dual Sata II), après l'avoir testésur plusieurs machines comme 2 vieux Intel (un Pentium II 350MHz : routeur/firewall/serveur & un Celeron 300MHz 128Mo RAM : bureautique/Internet/audio/video), 2 portables (Dell Latitude L400 & Toshiba Portégé 7200) & des machines P3 / Intel i810) avec succès.
Elle dispose d'atouts exceptionnels pour toute personne ayant déjà utiliséLinux (ou sachant lire la doc, eeeh oui ça peut aider ane). Ceux qui aimeraient l'essayer mais sont pas copains avec la ligne de commande peuvent se tourner vers Underground Desktop
Arch est peu mentionnée dans les gros forums, mais ça n'empêche pas (au contraire) la communautéd'exister, et d'etre extrêmement réactive dans plusieurs langues dont le français. En effet, les tests disponibles sur les grands sites lui sont (très) favorables, et beaucoup de ceux qui y ont gouté, venant de Debian, Mandriva ou Slackware, l'ont adoptée comme distro principale.

Arch linux enlightenment 17 cvslleArch 7.1 + Enlightenment 17-cvs, le réseau et une appli mettent ~40" à démarrer sur un vieux Dell Latitude (697MHz / 256Mo sdram), et utilisent moins de 25 Mo de mémoire... on applaudit La configuration minimum est donc de 64Mo / 400MHz / disque 3Go (multipliez par 2 si vous optez pour Gnome ou KDE).
Pour celles & ceux qui ne sont pas à l'aise avec la ligne de commande, il existe une distro qui, tout en étant basée sur Arch (rapide, stable), permet de disposer dès l'installation (dont les choix d'option sont réduits à leur plus simple expression) d'un bureau pleinement fonctionnel avec KDE (3.5.1 au 12/02/06). c'est Underground Desktop

Arch linux a-t-elle quelque-chose que d'autres distros n'ont pas ?

Archlinux - KDE-5.1Arch est conçue & développée pour des processeurs i686 (càd. Pentium Pro et plus, et non i586 comme mandriva ou i386 comme RH/Fedora), et des utilisateurs désireux ou curieux de voir comment fonctionne leur système. Légère et rapide, elle tente de proposer les versions stables les plus récentes des logiciels existants, le tout optimisé (comme "Gentoo" mais sans le côtérébarbatif de la compilation). Son auteur originel est Judd Vinet (Canada). Pour lui Pacman est une symbiose de apt-get (Debian) et dpkg (Slackware).

Les principaux outils spécifiques à Arch Linux sont : pacbuild (python), pacman (c), mkinitcpio .code), hwd.

pacman est simple à utiliser et ressemble par de nombreux côtés à ses aînés. Voici quelques exemples :
  - pacman -Syu : met à jour les mirroirs et l'intégralité des packages installés, dépendances comprises
  - pacman -Ss [nom_d'un_programme_recherché] : recherche d'un paquetage
  - pacman -S [application] : installe une application

wain (Archlinux France) a développé un script particulièrement intéressant intégrant plusieurs utilitaires avec pacman. Appelé yaourt, il permet par exemple de rechercher et d'installer un ou plusieurs paquets logiciels à la volée :

archlinux yaourt

Réactivité remarquable : vérifiez la version des logiciels disponibles sur distrowatch.org
L'utilitaire hwd (Hardware Dectect for Arch Linux) est bien pratique pour connaître avec une quasi-exactitude ce qui se trouve à l'intérieur de votre PC et, cerise sur le gâteau, vous en proposera la configuration.
Par exemple la configuration de Xorg se fait par un simple hdw -xa, qui génère un fichier /etc/X11/xorg.conf tout prêt pour lancer X :)
Tout n'est bien sûr pas encore parfait surtout pour un débutant. Celà dit, avec quelques connaissances générales du système GNU/Linux, cette distribution montre tout son intérêt et ses capacités.

archlinux Voodoo cd labelAprès Arch Linux 0.7.1 Noodle, sorti début janvier 2006 (noyau 2.6.15), Arch Linux 0.8 Voodoo (noyau 2.6.20 - 17/03/07), et Arch Linux 2007.05 "Duke" (passage au versionning par date "à la Ubuntu", noyau 2.6.21 - 17/05/07), les dernières ISO disponibles sont : 2008.08-2 nom de code (Don't Panic) (noyau 2.6.23, octobre 2007, changelog conséquent).

Le collecteur de bugs est ici : http://bugs.archlinux.org/task/6767, sinon le forum francophone sympa et réactif pourra vous filer un coup de main ;)

Opinions de nouveaux utilisateurs

 "I've just started using arch after trying quiet a few other distros and the first thing that strikes me is how fast it is. Has anyone else noticed this? I'd really like to know why this is! Anyway, sorry if I'm just re-itterating a well known subject. This is the best distro I've tried so far and reckon I'll be sticking with it for now" (forum Arch)
en françaisQue l'on peut traduire par : "Je viens de commencer à utiliser Arch après avoir essayébon nombre d'autres distros, et la première chose qui me frappe est à quel point c'est rapide".

ArchLinux : Aide, guides & forums

en français Avec l'ISO officielle on tape km, on choisit fr-latin9 ou équivalent et le clavier est en français :-)

Après avoir téléchargé l'image iso de la dernière version d'ArchLinux (Arch Linux 2007.08-2 (Don't Panic) ; préférez la version "Core"), l'installation s'effectue à partir d'une interface ncurses, qui permet d'avoir un graphisme sommaire sans être sous X.

Les choix proposés sont basiques : choisir le support sur lequel ArchLinux va être installé, les paquetages à installer (l'idéal si on a une connection internet rapide est de ne cocher que la "base", pour installer les toutes dernières versions depuis Internet), et l'installation elle-même, avec le choix du système de démarrage (lilo ou grub) et la configuration de la langue et de la connexion Internet.

Dès ce moment, on constate avec plaisir que la majorité des options de configuration est rassemblée sur un seul fichier : /etc/rc.conf, qui devient vite un ami : il est court et clairement commenté. Et tout est détaillé sur les sites d'archlinux (en ou fr) et leurs wikis...

Téléchargement

Underground Desktop

Les atouts d'Arch Linux te tentent, mais la ligne de commande te rebute et tu aimerais une version gérable graphiquement ? Underground pourrait bien être le meilleur choix possible.

Underground 0.29 (oct 2006) propose notamment un installateur très simplifié, la même excellente reconnaissance du matériel, le kernel archck, XOrg 7.1, & KDE-3.5.4. Le gestionnaire de démarage est GRUB en lieu et place de LILO précédemment. Elle inclue également les pilotes Wi-Fi pour cartes Ndiswrapper prism2. Attention ! Cette release expérimentale commence à dater face à Arch 0.8.

Liens

Debian logoDebian Linux

Debian Etch : KDE 3.5, Iceweasel, Qemu KVM, XFCE4)

Versions Debian (alias "branches", versionning)

"Jessie", "Stable", "Testing" et "Sid/Unstable" keskecè ?

  1. Unstable "Sid" : rolling release, pour tests puis, kernels, paquets et configurations passent en version :
  2. Testing "petit nom" (chaque testing reçoit un nom de code tiré des films Toy Story) : rolling release, intermédiaire pour assurer tests approfondis puis, kernels, paquets et configurations sont "gelés" pour passer en version :
    Truc :
    - En mettant Testing dans ses sources APT, on est et restera sur Testing
    - En mettant le nom de la Testing actuelle (ex : jessie) on est sur Testing et on passera sur Debian Stable lors de son gel.
  3. Stable "petit nom" : la version des programmes ne change plus (màj de sécurité bien sûr assurées) ; l'ensemble du système est stable ; support garanti pendant 5 ans. Si et seulement si besoin express, il est possible d'installer des paquets plus récents via les repos backport. En perdant la stabilité assurée de Debian Stable (on appelle ça le Pinning. Cas pratique : Grâce au pinning, on est capable d'utiliser plusieurs dépôts en même temps et de décider comment quels paquets doivent être mis à jour).
  4. oldstable : c'est l'ancienne branche stable de Debian. Elle est progressivement abandonnée au profit de la nouvelle stable.

Plus de détails ? Voyez Les branches de Debian et Quelle branche choisir ? (maîtrisez ça et Les dépôts Debian (exemple avec Jessie) vous posera plus aucun soucis ;)
La solution pour être tranquille sur une (petite) machine, tout en pouvant installer des programmes en version récente si besoin, est une install Debian minimale + màj + paquets (logiciels) souhaités.

Guides, liens, sites Debian GNU/Linux

Formation Debian GNU/Linux

L'excellent guide de référence Debian, réalisé par Alexis de Lattre & la communauté dont Rémy Garrigue, Tanguy Ortolo, Adrien Grand, Brian Fraval, Loïc Alsfasser depuis 2002.

Formation Debian GNU/Linux a changé d'adresse. La nouvelle est : http://formation-debian.via.ecp.fr/.
"Avertissement : Les parties ne concernant pas l'installation de base (notamment la compilation du noyau), on été migrées vers un wiki.".
Extrait du sommaire :

  • I. Installation de Debian GNU/Linux : Linux, GNU, logiciels libres,... c'est quoi ?, La distribution Debian, Motivation et matériel requis, Préliminaires, Création du CD, Préparation du disque dur, Installation, Configuration du réseau, Le système de fichiers, Partitionner, Packages, Le multi-boot.
  • II. Utilisation et configuration de base de Debian GNU/Linux : Débuter en console, Vim, la connexion Internet, Le système de gestion des packages Debian, Configurer le shell, Le réseau et la sécurité, Web et FTP en console, Configuration du noyau Linux, Compiler le noyau & en tirer parti, serveur de mail local.
  • III. Debian GNU/Linux en mode graphique : Installer le serveur graphique, bureau KDE, Web, mail & news, musique, VLC, Graver des CDs/DVDs, OpenOffice.org, GNU/Emacs, manipulation d'images, Gabber).
  • IV. Debian GNU/Linux en réseau : SSH, export display, NFS, Voisinage réseau Windows sous Linux, Serveur de temps, Monter un serveur Web, un serveur FTP, un serveur DHCP, un serveur DNS, un serveur de mail, un serveur de mailing-listes, Subversion
  • V. Debian GNU/Linux en console : mail, IRC, News, Messagerie instantanée, Outils d'admin, gravure, screen.
  • (...)
fr.Debian.org/doc/

Incontournable en matière de documentation (certains documents peuvent dater un peu). Par exemple :
  - Installation de la distribution Debian (pour chaques versions et images ISOs);
  - Le dernier guide de référence Debian (aussi en version abbrégée) ; le manuel de sécurisation.

Voir aussi Freespire ci-dessous

Un outil de secours très utile, également valable sur toutes les distros basées sur Debian : dpkg-reconfigure <nom-du-package>. Exemple :
"Un jour j'ai pété xorg, et au boot, je n'avais plus d'interface graphique du tout, et le système ne voulait pas booter, il restait en mode texte avec des erreurs.
un dkpg-reconfigure xserver-xorg m'a permis de remettre au propre mon server X et de rebooter normalement. (PS : il faut tjs faire une sauvegarde de xorg.conf, ce que j'avais oublié de faire).
"

Même topo pour Lire / Ecrire depuis Linux sur les partitions W$ (LinuxAzur), ici sur une Debian Etch :
J'ai fait celà :

  1. ouvrir une console ( Ctrl+F1 )
  2. se looguer en root (ou faire un su -) & entrer le mot de passe root
  3. taper :
    apt-get install fuse-utils libfuse2 ntfsprogs libntfs9
  4. ajouter ou éditer le fichier /etc/fstab avec :
    /dev/hdaX /media/windows/system ntfs-fuse fmask=0111,dmask=0,succed_chmod,locale=fr_FR.UTF-8 0 0
    (adapter "hdaX" et le point de montage : "windows/systeme" (= C:\) & windows/data = pour D:\
  5. installer le module fuse :
    modprobe fuse
  6. mettre l'utilisateur dans le groupe 'fuse' :
    useradd evolution fuse
  7. Monter la partoche :
    mount /dev/hda1

... Et bingo on peut écrire / lire TOUS ses P!,^µ¤ de fichier W ;)

Cousins

De (très) nombreuses distributions GNU/Linux sont basées sur Debian :

Fedora

Version grand publique, open source & gratuite de la très fameuse distribution Red Hat Linux. Existe en Live CD depuis 11/2006.

Fedora Project

La source officielle de documentation du Fedora Project est en cours de basculement vers le wiki localisé en français :)

Fedora Core - Distributions Linux - Logiciels Libres - Framasoft

Framasoft propose une présentation de cette distribution 100% libre qui séduit un nombre croissant d'utilisateurs du grand public.

  • Installation
    L'installation de Fedora Core se déroule grâce à une interface graphique très bien réalisée appellée Anaconda. On vous propose une sélection des logiciels à installer en fonction de l'utilisation que vous faire de votre ordinateur (ordinateur personnel, de bureau, serveur, ...)
  • Configuration
    Fedora Core étant un projet entièrement libre, il vous faudra installer quelques librairies si vous souhaitez par exemple lire des fichiers MP3 ou bien accéder à vos partitions NTFS [4]. Le paramétrage de ces librairies est assez simple (...)

Projet Fedora - Wikipédia

Fedora Core est un système d'exploitation et une plate-forme, basé sur Linux, que tout le monde peut utiliser, modifier et distribuer librement, maintenant et pour toujours. Il est développé par une large communauté de personnes qui s'efforcent de fournir le meilleur du libre, de l'open source et des standards. Fedora Core est une partie du projet Fedora, sponsorisé par Red Hat, Inc.

"Fedora est le nom d'un projet réalisant, avec le soutien de Red Hat, une distribution GNU/Linux nommée Fedora Core.
Le projet Fedora a d'abord eu pour but de développer des paquets RPM complémentaires pour la distribution d'entrée de gamme de Red Hat. Mais au mois de septembre 2003, Red Hat, décidé à se concentrer sur le marché des entreprises, laisse la charge de sa distribution grand public à Fedora...
La distribution GNU/Linux Fedora Core, composée exclusivement de logiciels libres, suit un mode de développement ouvert, de type communautaire.
Red Hat Enterprise Linux est basée sur Fedora, alors si vous voulez apprendre comment fonctionne RHEL, vous pouvez utilisez librement et gratuitement Fedora. RHEL5 est basé sur Fedora Core 6.
"

Chronologie des versions :
Yarrow Fedora Core 1 Novembre 2003
Tettnang Fedora Core 2 Mai 2004
Heidelberg Fedora Core 3 Novembre 2004
Stentz Fedora Core 4 Juin 2005
Bordeaux Fedora Core 5 Mars 2006
Zod Fedora Core 6 Octobre 2006
Moonshine Fedora Core 7 Juin 2007
Werewolf Fedora Core 8 Novembre 2007
? Fedora Core 9 Mai 2008
? Fedora Core 10 ? 2008
? Fedora Core 11 ? 2009
? Fedora Core 12 ? 2009

Guides & howtos Fedora Core

Fedora 12 Beta prévue pour le ~20 octobre

Inclut toutes les fonctionnalités annoncées pour Fedora Core 12. Un très gros effort a été fait sur la virtualisation KVM, et ceux qui l'installeront traditionnellement (hors virtualisation) ne sont pas oublié-e-s. (Source Phoronix)

Fedora Core 6 : Avis défavorable sur Software In Review

Si vous recherchez un article franchement négatif de Fedora Core 6, en voici un : "The Fedora Project has failed six consecutive times to produce a viable desktop operating system. I say pack up, move on, and let Fedora Core die, but remember it fondly as the last of the holdouts from an era when desktop GNU/Linux meant missing out on most Web media while struggling to get network drivers installed and configured."
L'auteur, clairement, préfèrerait utiliser un système propriétaire.
 noter, les commentaires, également intéressants.

RedHat magazine passe au RSS

Fedora Frog: script graphique automatique pour Fedora

équivalent pour Fedora (à partir des versions 4/5) d'Easy Suse et Automatix, Fedora Frog permet de façon simple et automatique d'installer la plupart des plugins multimedias propriétaires (tels le plugin Java dans Firefox, Macromedia Flash, Adobe PDF Reader, Skype, Real Player), et d'installer les pilotes Nvidia ou ATI pour votre carte graphique et bien d'autre encore.
Capture d'écran, Site officiel de Fedora Frog sur easylinux.info. Source: QuebecOS

Configurations matérielles

  • Fedora Core 4, 5 & 6 on a Dell Latitude X1 : L'auteur de ces pages décrit comment utiliser & configurer Fedora sur ce portable, et notamment : Dépôts Livna, KDE & FreshRPMs, Touches spéciales / multiméida, Support du NTFS & des cartes Compact Flash, Jouer les MP3, vidéos, Mettre à jour le BIOS, résolution 1280x768, Activer le Direct Rendering (DRI), flamber avec AIGLX & Compiz, Utiliser les fonctionnalités Suspend to RAM & Hibernate: Suspend to Disk, ... !
  • Voir d'autres exemples concrets sur le Guide de survie - L'ordinateur portable

Cousins

UltimeLiveDVD RC1 en français

Disponible depuis le 3 mars 2006, cette distribution française présente la particularitéd'être basée sur la Fedora Core 4.
UltimeLiveDVD est entiàrement françisé, clavier et environnement et se présente sous la forme d'un live-cd. La distribution logicielle embarque les éditions récentes, sans être les derniàres sorties, de Qtparted, Clam, Firestarter, Nmap et bien d'autres.Vous pouvez retrouver ces infos sur le site officiel et télécharger l'iso via ce lien torrent. Merci à QuebecOS QuebecOS pour cette info. Source: Toolinux

Freespire

Freespire 1.0.13

est une distribution Linux basée sur Debian conçue pour ne pas dérouter l'utilisateur Windows se lançant dans l'aventure Linux.

Freespire inclut dès l'installation des technologies comme : MP3, DVD, Windows Media, QuickTime, Java, Flash, Real, les drivers ATI, les drivers nVidia, Adobe Acrobat Reader, le WiFi...
Freespire fait partie de l'IRMA project qui assure la traduction de la distribution dans une douzaine de langues. Cette version est la plus stable que Freespire ait connue.

GentooGentoo Linux

Le point sur la situation de Gentoo

C'est d2_racing qui s'y colle pour son premier édito sur QuebecOS (26-01-2008) :
"Le moins que l'on puisse dire dernièrement c'est que la distribution Gentoo fait jaser pas mal sur internet. Depuis que le créateur de Gentoo Daniel Robbins a écrit une lettre ouverte à propos de son envie de revenir à la barre de Gentoo sur son blog, il y a eu beaucoup de réactions à ce sujet. Alors voici un compte rendu de la situation et de l'état de cette distribution."

mandrivaMandriva Linuxex-Mandrake

Mandriva Linux est, selon moi et des milliers d'utilisateurs, un très bon choix pour une station de travail productive et multimédia. Elle est aussi, de l'avis général, une des meilleures distros pour débuter Linux : L'installation se déroule le plus souvent comme un charme, rapidement et 100% graphique, en guidant le néophytejusqu'à un certain point, comme le partitionnement mais avec un tas d'options pour les utilisateurs plus expérimentés. Ainsi fin 2005, mon nouveau matériel (avec GeForce PCIe 6200 TC & carte son intégrées, disque dur SATA2, imprimante tout-en-un Epson RX425) a été entièrement détecté et configuré durant l'installation, mis à part la carte réseau intégrée (pour laquelle j'ai du patienter jusqu'à la MàJ incluant le noyau 2.6.14.x et qui fonctionne depuis sans soucis).
Pour ceux à qui cette distro plaît, n'hésitez pas à l'acquérir auprès de Mandriva Store, et participer ainsi à l'effort financier nécessaire pour améliorer aussi bien la distribution (NDLR: près de 100 employés permanents) que les applications GNU/Linux telles que l'excellent K3B (dont le développeur est employé par Mandriva par exemple).

Mandriva 2009, sortie en octobre 2008, n'a pas dépaysé les utilisateurs de la 2008 (oct. 2007). Sauf pour les utilisateurs de KDE, dont la version 4.1 n'est pas encore au point (une version véritablemet stable est attendue en février 2009). Nouvelles versions des logiciels et des pilotes (nouveaux matériels et protocoles supportés comme les imprimantes et le Wi-Fi), elle continue, à l'exception notable de KDE 4, l'effort de finition entamé depuis les versions 2007 et 2007.1, notamment sur le bureau et les outils mandriva.
Yaisse !!L'utilisation mémoire, véritablement excellente sur la 2007.1 (lors de mes tests sur cinq PCs différents dont 4 portables, Mandriva 2007.1 n'utilisait que 45 Mo de RAM sous KDE sur un portable Dell latitude L400 doté de 256 Mo de RAM). est remontée depuis : environ 70 Mo sous la 2008.1 / KDE3, et 90 Mo sous 2009.0 / KDE3 (toujours sur la même machine). Les raisons sont selon moi à chercher du côté du noyau, récent et où l'accent a été porté sur le support matériel plus que sur l'optimisation).
Noter aussi la détection généralement excellente du matériel sur des portables récents (Son, Wi-Fi intégré ou PCMCIA, écrans et lecteurs de cartes intégrés)..

Pages dédiées à l'utilisation et la configuration de Mandriva linux sur ce site

Mandriva 2007 beryl

Packs Educatifs Libres

En partenariat avec Ruedesecoles et Edu4, Mandrakesoft présente les Packs Educatifs Libres, un ensemble de logiciels et de ressources pédagogiques libres couvrant toutes les disciplines, pour chacun des grands cycles scolaires : école maternelle, école primaire, collège et lycée. Communiqué de presse

Cousins

Quelques distributions se sont basées sur Mandrake / Mandriva Linux au départ, dont PCLinuxOS (ci-dessous) & Trinity Rescue Kit (Live CD d'administration/sauvegarde/récupération systèmes et réseau)

pclinuxosPCLinuxOS

Extrait du test par QuebecOS QuebecOS :
PCLinuxOS est une distribution binaire GNU/Linux qui a fait son apparition en octobre 2003 sur une base Mandrake 9.2. Texstar, son auteur, la qualifait encore de beta en 2006 mais ses supporters la classent déjà parmi les systèmes d'exploitation "stables et complets". Texstar est un ancien contributeur important de paquetages Mandrake, et fédère maintenant autour de lui une quinzaine de personnes qui se consacrent à l'amélioration de PCLinuxOS. Il a choisi de créer un OS polyvalent et simple à installer par un débutant sur son ordinateur personnel. Dans une entrevue accordée à l'été 2005, la compagnie précise que PCLinuxOS n'est pas un "fork" de Mandriva (i.e. une copie légèrement modifiée et empaquetée) mais une distribution "apparentée" dont le noyau, KDE, le menu, gcc, les graphiques, icônes, la gestion des paquets, etc. diffèrent.

centre de controle de PCLinuxOS pclinuxos lecture des vidéos faites avec un.APN
Un OS complet

Le centre de contrôle de PCLinuxOS (Live), directement issu de Mandriva Drakconf. Ici la partie Réseau (Ethernet, USB ou Wi-Fi).

"PCLinuxOS se présente comme un OS Live-CD installable. L'utilisateur en proie aux craintes les plus légitimes peut donc jouir sans crainte des des applications GNU. Rassuré sur la compatibilité matériellle, ébahi par l'esthétisme et les fonctionnalités du bureau, et dorénavant ensorcelé par l'esprit communautaire de notre manchot fétiche, l'enthousiaste récipiendaire de PCLinuxOS voudra goûter aux plaisirs défendus en installant ce Linux, cet OS inconnu, sur son pauvre disque dur saturé de tant de Windows et Cie" (profitant au passage de l'accélération très notable de sa vitesse par rapport au LiveCD)".

"Textstar livre un système d'exploitation GNU/Linux qui inclut tous les codecs pour la lecture des MP3, Win32 pour les formats propriétaires wma/wmv, le Java, Flash, Realplayer... Pas de prise de tête sur cette banquise. Firefox, le navigateur boosté aux plugins fait la fiesta avec Flash, Realmedia, mplayer, PDF, ... Et pour copier ses DVDs, Texstar fournit dans sa distribution l'application K9copy. Des atouts certains pour adopter cette distribution. Par contre, la lecture des DVDs commerciaux nécessite la librairie libdvdcss que le débutant rapatriera des dépôts de PCLinuxOS sans effort réel avec Synaptic."

"Que ce soit en Live-CD ou pour initier un débutant à la vraie informatique, PCLinuxOS est tout indiqué. OS très prometteur en attendant la version officielle.
"
Lire le test complet par QuebecOS QuebecOS

Liens :

  • forum en français
  • PCLinuxOS Super Gamer Edition est un DVD-live de 3.6 Go qui contient des dizaines de jeux et d'optimisations, dont voici la liste et les copies d'écrans...

Open SuSE

En cours ...

J'ai testé très rapidement les dernières versions (fin 2006 début 2007) de la version libre de la distribution de Novell, et elles m'ont favorablement impressionné. On sent comme une "révolution tranquille", une finition "léchée" à bien des égards, XGL / Bureau 3D, nouveau menu intuitif (premier apperçu de KDE4, certainement super après le temps d'adaptation nécessaire), ...
Voici la conclusion du test d'OpenSuSE 10.2 par FRLinux.net : "J'ai utilisé OpenSuSE sur une période de quelques semaines et l'ai trouvé très agréable à utiliser. Je pense que Novell ferait bien de peaufiner ZenWorks qui demande encore un peu d'attention afin de devenir vraiment fonctionnel dès l'installation. Le fait qu'il faille aussi manuellement ajouter un dépôt de mises à jour est irritant et risque de passer à coté des débutants. Côté matériel, cette distribution s'en sort haut la main et un outil non officiel comme Smart vous permet alors de la gérer de façon extrêmement simple. Donc en résumé, je pense qu'un débutant y trouvera son compte (et ce malgré la montée d'Ubuntu dans les bacs) et l'utilisateur plus exigeant trouvera également une sacrée liste de paquets à installer selon ses besoins (mais pas en standard)."

Asianux,le projet de linux asiatique prend forme ?

Soutenu par le Japon et la Chine a pris forme avec la présentation d'une première version beta le 07/04/2004.
La suite >>

Ubuntu Linux

Une des distributions les plus conviviales pour le "candidat à la migration".

  * Ubuntu en entreprise : Toutes les applications professionnelles ;
  * Ubuntu Linux : Je suis un débutant, par où je commence ?

À noter : Le support complet du français depuis Ubuntu 5.10 (2005) "Hoary, incluant tous les logiciels d'origine (version RC), après mise à jour depuis les repos logiciels : Le support du français est incomplet sur le seul CD d'installation, mais sera telechargé dès les mise a jour au premier démarage." (source : ubuntu.fr - forum ; je l'ai vérifié pour le français et le chinois !)

Quelques questions / réponses

Ubuntu ou Debian Testing ?

Ubuntu possède l'avantage de familiariser avec les outils debian, tout en offrant une solution clé en main plus "aboutie" pour le non spécialiste, et une documentation remarquablement accessible.
Pour faire court, si vous voulez faire de l'informatique (mettre les mains dans les fichiers de config et apprendre à connaitre les technologies utilisées), alors prenez Debian. Si vous souhaitez utiliser un système qui peut se gérer entièrement à la souris, Ubuntu me parait un meilleur choix.
Source : >www.linux-azur.org mailing-list.

Installation à côté de Windows 7/8 (et/ou Mac)

Ubuntu standard gère le démarrage sur PC prééquipé de Windows 7/8 (UEFI depuis 2012 par ex.). Les outils ci-dessous permettent toutefois d'améliorer ce support.

  • Ubuntu Linux Secure Remix : faciliter et sécuriser l'installation d'Ubuntu et d'autres distros en cohabitation avec Windows (ou Mac OS). Linux-Secure = Ubuntu + Boot-Repair + OS-Uninstaller + Clean-Ubiquity. Un trio gagnant pour gérer le dual boot Windows / Linux
  • GPT/UEFI, LVM : gérés par Linux Secure Remix (Boot-repair) ci-dessus.
  • Install Ubuntu 14.04 alongside Windows 8.1 in 10 easy steps (par étape avec les copies d'écran)
Synaptic et l'installation de logiciels pour Les Nuls ;)

Lorsque je réalise une recherche dans synaptic, ce sont donc des paquets de la distribution que j'ai installé qui seront à ma disposition (j'avais l'impression que c'était une sorte d'interface de recherche web... hmm ) ?
D'où ma question : que se passe t'il lorsque j'ai besoin d'un paquet qui ne fait pas partie de ma distribution ? j'imagine qu'il faut le télécharger. Dès lors, comment indiquer à Synaptic éventuellement au terminal que j'ai un nouveau paquet de disponible ?"

En fait c'est beaucoup mieux foutu que ça.
Lorsque tu recherches un paquet logiciel dans Synaptic, tu effectues effectivement une recherche Web, mais dans un ensemble dédié à ta distribution. Ce qui permet de conserver un ensemble logiciel sur ta machine parfaitement cohérent.
La liste des paquets disponibles et accessibles via Synaptic est construite à partir de sources de téléchargement, qu'on appelle des dépôts. Ces dépôts sont contiennent les informations requises pour mettre à jour/installer des nouveaux softs à ta distrib et sont la plupart du temps dédiés à un type de paquets donnés.

Tu as les dépôts : main, qui contient les paquets de la distribution telle qu'édités par Ubuntu et soutenus par Cannonical ; universe contient en plus les paquets issu du libre mais pas forcément intégré à la distribution de base Ubuntu. Le dépôt multiverse contient les paquets non-libre et donc difficilement diffusables avec la distribution d'origine, mais néanmoins gratuits. Ensuite tu peux ajouter des dépôts supplémentaire, qui sont plus ou moins hors de la communauté Ubuntu, bien que liés puisqu'ils proposent des paquets dédiés à la distribution. C'est le cas de Medibuntu qui est un dépôt contenant ce qui concenrne le multimedia, libre ou non. Ce sont des dépôts tierce partie.

La gestion des dépôts se fait depuis Synaptic, dans le menu Catégorie -> Dépôts. Si au milieu de tout ceci (et crois moi, ça en fait des paquets), tu ne trouves pas ton bonheur, tu peux te rabattre sur l'installation manuelle d'un paquet. Par exemple si tu cherches à installer un soft qui n'est dans aucun dépôts mais pour lequel l'éditeur a pris la peine de réaliser un paquet au format .deb, tu peux télécharger ce fichier, et lancer son installation. Puisqu'il est en .deb, le gestionnaire de paquets le prendra en charge, recherchera dans tes dépôts les dépendances de ce paquet s'il en nécessite et si il en a. Si les dépendances sont dans tes dépôts, elles seront téléchargées automatiquement et le paquet installé. Dans le cas contraire, il faudra toi même trouver les paquets .deb constituant les dépendances et les installer de la même manière. Dans ces deux cas, en cas de réussite de l'installation, ta distribution restera cohérente car le .deb installé hors dépôts sera pris en charge dans Synaptic et fera l'objet des même tests lors de l'installation d'autres paquets (gestion de conflits de version par exemple).

Si en dehors de tout ça tu veux toujours installer un soft qui n'est ni sur un dépôt, ni disponible packagé en .deb, alors il faudra revenir à l'ancienne méthode : téléchargement des sources, compilation et installation en ligne de commande. Mais ce cas ne réprésente que 0.01% des softs, et sous Debian/Ubuntu, rares sont ceux distribués de cette manière qui n'ont pas un équivalent mieux distribué.

En résumé pour l'installation des paquets logiciels : Tu effectues une recherche puis tu sélectionnes le paquet qui t'intéresse. Les dépendances vont être calculées, un avertissement te préviendra que d'autres paquets vont être installés pour respecter ces dépendances ; tu le valides et cliques sur appliquer. Le téléchargement commence, l'installation s'effectue et c'est terminé. Ton nouveau logiciel est alors disponible dans le menu de ton environnement de bureau (dans le cas d'une application graphique en tout cas).
Note : Pour sélectionner un paquet à installer, tu cliques sur le petit carré devant son nom, et tu sélectionne Installer dans le menu qui apparait.

Source : >forum Ubuntu.

Liens

  • Oubliez Windows, testez Linux ! : Aujourd'hui, je passe à Ubuntu Linux ! : Petit tutoriel simple décrivant l'installation d'Ubuntu sur votre ordinateur équipé ou non d'un autre système. Tom's Guide 30/04/09.
  • Guide : Installation Complète d'Ubuntu 9.04 "Jaunty" (complet, sécurisé et performant) par BoB 27/04/09. Très bon article pour tirer le meilleur de votre distro Ubuntu juste après l'avoir installé :-)
  • www.ubuntu-fr.orgCommunauté francophone des utilisateurs d'Ubuntu : Accueil, copies d'écran, documentation, téléchargements, forum, liens & discussion IRC.
    Le forum est sympa & ouvert. Et les béotiens, ex-victime du grand méchant pirate Bill, ne sont pas traités comme des "sous-hommes" incapables de comprendre quoique ce soit à la beautédulogiciellibre :o)
  • tuxfamily propose une bonne introduction à Ubuntu et des liens de valeur
  • L'aide en français sur doc.ubuntu-fr.org. Citation :
    "Personnellement, je n'ai jamais trouver de l'aide dans "aide et support" de windows XP : je l'ai toujours trouvée dans les groupes de discussion et sur les forums. Pour ubuntu, je fais de même : tout ce qui peut m'aider est sur le net. Un exemple de la qualité des docs qu'on peut trouver avec Google : >http://www.biologeek.com/realisations/doc_ubuntu_fr/ubuntu_fr_documentation.pdf.
  • Repartitionner, installer Linux (Ubuntu 8.04), conserver Windows Article de Ssylvainsab qui va vous guider pour installer Linux sur votre ordinateur en repartitionnant votre disque et en conservant Windows. Vous n'aurez pas à réinstaller Windows. la distribution choisie est Ubuntu 8.04 (et l'article est valable pour toutes les distros contenant un outil de partitionnement intégré).
  • YaisseUbuntu Linux 6.10 (Edgy Eft) : Présentation, forum spécial Destination Ubuntu, Tutoriels, & lien vers un des meilleurs guides pour tester / installer Ubuntu. par ex : Ubuntu, KUbuntu, XUbuntu, Alternate : quel CD choisir ?... Bah vi, ils se décarcassent chez Framasoft :-)
  • How to install Ubuntu Tweak and Moblock on Ubuntu 9.04 Jaunty 17 mai 2009
  • Un mini-guide pour découvrir Ubuntu Xmouse nous indique "Je viens de tomber par hasard sur un blog dont l'auteur a créé un mini-guide pour découvrir Ubuntu. Malgrès toutes les documentations disponibles sur internet concernant Linux et principalement Ubuntu, ce mini-guide m'a plu. [Il] est dédié à la dernière version d'Ubuntu : l'Intrepid Ibex."
  • Installation complémentaire d'Ubuntu avec Synaptic, par Framasoft
  • Guide des questions fréquentes (FAQ) Ubuntu. Quasimment tous les thèmes sont abordés, dont : Comment ajouter des dépôts supplémentaires ? ; Mettre à Jour Ubuntu (manuellement ou automatiquement) ; Ajouter des applications (codecs multimédia, plugin Flash, lecteur de News, lecteur de DVDs, éditeur HTML, Firewall, ...)
  • wiki.ubuntu-fr.org : La doc rédigée par les meilleurs utilisateurs d'Ubuntu.
  • Ubuntu.ttoine.net : Le site de ressources sur Ubuntu par un des principaux contributeurs de Framasoft
  • Ubuntu Breezy en VF : contient les paquetages de supports de la langue française - par Ubuntu-qc (Québec)
  • Pas de pilotes propriétaires dans Ubuntu 7.04 (Feisty Fawn)
    "La décision est tombée, les drivers propriétaires ne seront pas activés par défaut dans Ubuntu pour la version 7.04 (Feisty Fawn). Mark Shuttleworth lui-même revient sur cette décision en appuyant sur trois points induits par cette décision :
      1. Renforcement du combat contre les brevets logiciels. Pour cela, Ubuntu s'associe avec la FFII et l'EFF. Une antenne de l'EFF va d'ailleurs s'ouvrir à Bruxelles, financée directement par SABDFL.
      2. Soutien actif du driver Nouveau, dont l'objectif est de fournir des pilotes libres pour les cartes nVidia (celles-là même qui ont des drivers proprios et qui permettent l'utilisation de Compiz / Béryl).
    "
  • pcBurn review: Ubuntu Linux 5.04 "Hoary Hedgehog" sur un portable Dell Inspiron 8200 (27/06/2005)
  • Vidéo : Windows Vista AERO vs Linux Ubuntu Beryl sur YouTube !
  • Le livre « Ubuntu efficace » basé sur Ubuntu Dapper Drake 6.06 Long Term Support (en réalité la deuxième édition du précédent ouvrage "Ubuntu, une distribution Linux facile à utiliser") est écrit par Lionel Dricot

Ubuntu News

30 Days with Linux

Une analyse sans complaisance du passage à Ubuntu Linux de la part d'utilisateurs particulièrement habitués à utiliser (de nombreux programmes sous) Windows, par [H]Consumer. L'installation & la configuration, l'install de programmes, l'interface graphique, de nombreux programmes et autres thématiques : l'équipe de consumer.hardocp.com a utilisé et testé (ses réactions face à) un large éventail, comme il se doit pour un power-user, & annoncé dans leur intro (traduction kozaki) :

"Nombreux sont ceux qui, intimidés par les besoins en hardware de Vista & les soucis sur l'activation du produit, déclarent qu'ils prévoient de "passer à Linux". Nous [consumer.hardocp.com] avons passé 30 jours en utilisant rien d'autre qu'Ubuntu Linux afin de découvrir s'il s'agit d'une alternative viable pour l'utilisateur".

"Se plaindre à propos de Windows Vista est un sport national sur les forum Internet ces jours-ci. Windows Vista "coûte trop cher", "l'activation du produit est onéreuse", "exige trop de [ressources] matériel[les]" etc. Ces plaintes sont souvent suivies par une vantardise très simple : "je vais simplement passer à Linux (ou Mac)."

"Mais dans le paysage actuel, à quel point cette déclaration est-elle viable ? La menace de passer à Linux est-elle vide [de sens], ou est-ce entièrement possible ? Linux sur le bureau est viable depuis des années, spécialement pour les gourous programmeurs qui peuvent résoudre leurs problèmes sous Linux en écrivant simplement un nouveau logiciel. Il semble aussi être réalisable pour "Maman et Papa" ou utilisateurs finaux qui veulent simplement une machine qui écrive des lettres, envoit le courrier électronique et parcoure le Web (bien que, de l'aveu général, un gourou devra probablement le monter pour eux)."

"Et qu'en est-il des "power users" - ceux qui savent monter leur propre ordinateur, mais pas compiler leurs propres programmes ? Ou ceux qui ne savent peut-être pas comment faire qqch, mais n'ont pas peur de prendre le temps de comprendre comment le faire ? Linux est-il réellement une alternative ? Peuvent-ils faire tout ce qu'ils faisaient sous Windows ? Pour dire la vérité, nous ne le savions pas, mais voulions réellement connaître la réponse."

Le matériel utilisé est un PC puissant datant d'un an (AMD Athlon 64 3200+ avec 1 Go de RAM, nVidia 6800 et un disque Sata 250 Go) --le genre de PC confortable sous Win XP mais limite pour Vista-- ainsi qu'un tout nouveau Intel Core 2 Duo + 2 Go RAM + GeForce 7600GS + Seagate Barracuda Sata II.
Les périphériques utilisés :
30 Days with Linux [H]Consummer : Périphériques utilisés

L'article complet & une copie "au cas où".

Automatix : Automatiser l'installation des softs & autres codecs manquants à Ubuntu ou Mepis en 5 minutes ?

Dans la guéguerre opposant partisants de Windows & de Linux, un argument des utilisateurs de l'OS le plus répandu aujourd'hui est, je cite, "la complexité d'obtenir un système complet, complètement multimédia & à jour sous Linux". Automatix pour Ubuntu & Mepis est la réponse absolue à cet argument : un outil graphique permettant l'installation 100% automatisée & transparente d'une quantité réjouissante de logiciels, codecs & autres plugins excellents "manquant" après l'installation de ces distributions, en quelques clics ! Actuellement disponible pour les processeurs x86 & 64-bit et compatible avec les dérvivés de Debian que sont Ubuntu & Co & Mepis.

Extrait de la liste des logiciels et plugins installés par le script :

  • Plugins multimédia pour firefox : java, flash, codecs multimedia video (y-compris les codec win32, dvd lib, gstreamer),
  • Outils audio & vidéo : Audacity (éditeur multimedia), kino, easytag, dvdrip (ripper de dvd), mplayer (et plugin mplayer pour Firefox), Realplayer, vlc, Totem-xine, (player et configuration avec codec), Avidemux (édition vidéo), ...
  • Transferts de fichiers : gFTP (client ftp gnome), aMule (fameux client P2P), Azureus (client Bittorent), ...
  • Hardware : Gnombacker (outil de gravure sous gnome), Pilotes graphiques ATI ou nVidia (détection de la carte et installation des drivers adaptés), support du Midi, Xgl/Compiz (bureau graphique 3D), ...
  • Cliparts OpenOffice.org 2, Thunderbird, Skype & Wengophone (téléphone vo/IP), navigateur Opera, ...

Pour utiliser le script Automatix 6.1, rendez-vous sur ce tutorial complet disponible sur le forum d'ubuntu ou sur le site officiel (en anglais).

Bref, voici un atout de poids pour les débutants, les utilisateurs ne sachant pas encore utiliser l'outil de gestion des logiciels de leur distro, voire les administrateurs installant plusieurs systèmes.
Des équivalents existent pour d'autres distros : Fedora Frog, Easy Suse, ...

Mais attention quand même. Cf Automatix dangereux pour Ubuntu ! : >quebecos.com.

Préparer, installer, désinstaller e17 sur Ubuntu

ubuntu-dapperdrake-e17
Philippe Jean Guillaumie a mis en ligne son tutoriel pour e17-cvs sur Ubuntu Dapper Drake !

Ubuntu Ultimate Edition 2 (Live / install DVD)

Taille : 1.95 à 3.95 Go.
Ubuntu Ultimate c'est Ubuntu (8.10 à la date de révision de cet article) à-jour, Live/installable & intégrant la plupart des logiciels, plugins ou librairies non installées par défaut, sans parler d'une soixantaine de (gros) jeux pour la version Gamers... ! UUE-2.0 (24 novembre 2008) est basée sur Intrebid Ibex, avec KDE, Windowmaker, Enlightenment & Gnome sélectionnables dès le login graphique. On espère que le très bon support du français n'a pas changé. Il existe 3 variantes : DVD 32-bit, DVD-64bit, et Ubuntu Ultimate Gamers ?).
2 juin 07 : Sortie d'Ubuntu Ultimate 1.31 (basé sur Feisty Fawn)

Détails et test d'Ubuntu Ultimate 1.3 sur la page distros live.

Ubuntu 6.04 beta (Dapper Drake)Ubuntu 6.06 (Dapper Drake) vs Windows® Vista

Dapper Drake est le nom de code de la version d'Ubuntu Linux sortie en juin 2006. Le numéro de cette version est 6.06 (6 pour l'année et 06 pour le mois).
Cette version a mis fin à un cycle de développement de deux ans, durant lequel les versions précédentes n'auront en fait été que des étapes importantes. Elle sera supportée pendant 3 ans pour la version poste de travail, et 5 ans pour la version serveur.

Selon Mark Shuttleworth, cette version doit marquer une étape importante dans l'histoire de la distribution. L'objectif de Dapper Drake est de concurrencer Windows Vista (qui sortirait à l'automne -LoL), donc cela valait bien quelques semaines de retard ! Tout devait être "im-pec-cable"!
Voir le nouveau calendrier. Source: QuebecOS QuebecOS, planet.ubuntu-fr.

Nouveautés phares dans Dapper Drake : canard ou dragon pimpant :
  • Installation à partir d'un LiveCD
  • Installateur graphique
  • Amélioration de la mise à jour des versions
  • Intégration de la technologie zeroconf qui permet aux ordinateurs de communiquer sur un réseau sans aucune configuration
  • Intégration du panneau de configuration YaST2
  • (La suite sur fr.wikipedia.org ...)
Liens
  • Moving my mother over to Linux srlinux de tuxmachine.org assemble un PC à partir de pièces de récupération pour tenter de faire passer sa Môman à Ubuntu Linux. Et la tentative est transformée ;)
  • ubuntux.org : (k)Ubuntu Linux for beginners and experts.
  • Ubuntu Breezy Badger : le blaireau jovial débarque !
    C'est après quelques versions de tests et autres amuses-bouches que le blaireau s'est enfin décidéà montrer le bout de son museau.
    Comme un dessin vaut mieux que mille paroles, voici un schéma descriptif de l'animal en question :
    UbuntuArtworksProject.png
    Breezy Badger est la nouvelle version de la fameuse distribution Linux nommée Ubuntu (version 5.10 donc), rendant désormais accessible un OS libre au premier blaireau venu, c'est le cas de le dire.

Linux MintLinux Mint (Live / install CD)

Excellente distribution prête à l'emploi et "léchée", basée sur Ubuntu ou Debian Stable1

"Linux Mint est un système d’exploitation libre basé sur la distribution Linux Ubuntu qui s'appuie sur Debian GNU/Linux, et inclut par défaut de nombreux éléments propriétaires et/ou non-libres. L'accès direct aux éléments propriétaires rencontrés au quotidien permet une prise en main facilitée pour le débutant, et facilite aussi une un changement d'OS en douceur pour l'utilisateur issu du monde Windows."

Linux Mint 17 Qiara - Installation
Mint Qiara - Installation
Linux Mint 17 Qiara - Installation
Mint Qiara - Installation
Linux Mint 17 Qiara - Configuration des dépots logiciels
Mint Qiara - Configuration
Linux Mint 17 Qiara - en utilisation
Mint Qiara - en utilisation : 560 Mo
LMDE 201403 Mate - en utilisation
LMDE Mate - en utilisation : < 400 Mo
Utilisation et niveau technique
Utilisations Utilisateur Machines Langue
Polyvalent multi-tâches / remplacer Windows 8, 7, Vista et XP Débutants et plus Bureau, Portable interface logiciels, doc

Matériel requis

Configuration nécessaire (recommandée) Linux Mint 17 "Qiala" LTS
Version RAM* CPU* Écran* Esp. disque*
* minimum (recommandé)
17 Cinnamon 512 Mo
(1+ Go)
0.7 Ghz
(1+ GHz)
800x600 8 Go
(10+ Go)
17 Mate 5 Go
(10+ Go)
LMDE (2014033) Mate

Mint LXDE Configuration minimale : 256 Mo RAM, processeur 1GHz+, 3Go d'espace disque, écran 800*600 pixels

Mesures personnelles
** Firefox 5 onglets + tableur
Configuration de test: 1 CPU 3.30 GHzCodename: Intel Pentium III Xeon (Cascades) - Stepping: 9 - 1 Go RAM - SSD
Version 17 Cinnamon 17 mate LMDE Mate
Temps de démarrage 18 sec. - 15 sec.
RAM utilisée idle (à mi-charge**) 200 Mo
560 Mo
Live: 265 Mo
500 Mo
170 Mo
400 Mo
Espace disque après màj 5 Go - 4.1 Go
Remarques
  • Kernel: 3-13-0-24-generic i686
  • Linux Mint / LMDE gèrent UEFI/GPT
  • Installation / Configuration :
    Guide de francisation et d'installation pilotes propriétaires en 4 clics.
    Explique rapidement quoi installer pour remédier à la fenêtre d'info "Running in Software rendering mode" (à noter que ne gène pas du tout pour Installer Linux Mint). 1. Test 2. Install 3. MÀJ 4. Activer le français 5. Installer les pilotes propriétaires (si besoin)
  • Options proposées pendant l'installation : lvm, chiffrement système, chiffrement /home (dossiers personnels)
  • Utilisation RAM pendant l'installation : 400 Mo (Qiana Cinnamon)

LMDE

  • Basé sur et entièrement compatible Debian "Jessy" =)
    LMDE est passé à Debian Stable en nov 2014. Du coup, en devient encore plus tranquille et facile à gérer. Bon pour les petites configs également.
    "Jessy", "Stable", "Testing" et "Sid/Unstable" keskecè ? voir Debian : branches
  • Kernel Linux 3-11-2-486
  • Comment installer PlayOnLinux (installeur de jeux pour Windows) :
    wget -q "http://deb.playonlinux.com/public.gpg" -O- | sudo apt-key add -
    sudo wget http://deb.playonlinux.com/playonlinux_trusty.list -O /etc/apt/sources.list.d/playonlinux.list
    sudo apt-get update && sudo aptitude install playonlinux wine
Liens

Sabayon Linux

Sabayon 3.26

Un Live DVD installable superbe (look, complet) basé sur Gentoo & qui vient d'Italie. Sabayon existe en versions LiveDVD & liveCD ("Mini") pour processeurs 32 ou 64-bits.
Anciennement appelée RR4/64, Sabayon a pour but de rester 100% compatible Gentoo, en y apportant la forte touche "user-friendly" qui lui faisait défaut pour beaucoup. Sabayon est robuste et simple à la fois. ÀMHA, elle est à Gentoo ce qu'Ubuntu est à Debian.

Sabayon LInux-4.0beta (janvier 2009)

La version 4.0 de Sabayon est d'ores et déja disponible en version Lite MCE "to whom like simplicity over complexity";

Sabayon LInux-3.5 (juillet 2008)

frlinux.net a testé Sabayon 3.5. Voici la conclusion de son test :
"En décembre 2006, je testais Sabayon 3.2. J'avais conclu mon test sur ces mots : "une distribution à surveiller de près". Nous voici désormais en juillet 2008 et bien que seulement trois révisions de cette distribution se soient écoulées, le chemin parcouru est énorme. Le projet grandi de façon exponentielle et de nombreuses ressources sont à présent disponibles. Côté utilisation et mises à jour, il n'y a rien à redire, les mises à jour rendant un système fonctionnel et sans surprises. Je pense qu'on peux clairement conseiller cette distribution pour ceux voulant goûter à Gentoo sans faire de compilation (rien que le fait d'écrire cela me fait sourire :). Un bon millésime."
Test détaillé : http://frlinux.net/?section=distributions

Sabayon LInux-3.4 (juillet 2007)

4 mois de développement continu. Mots clés : amd, applications, bureau 3d, compiz fusion, core, drivers, elisa, ext4, geexbox, gnome, hardware, installation, jeux, kde, laptop, linux, logiciels, mactel, md5, metisse, noyau, nvidia, paquets, potables, raid, sabayon, sabayon 3.4, sabayon business edition, sélection des paquets, UUID, virtualisation, vmware, wine, wine doors, xorg.
Extrait de la news Sabayonfr

  • Noyau 2.6.22 avec support de la gestion d’alimentation (PowerTop), du sans-fil (mac80211), du système de fichier ext4, du planificateur de tâches processeur (CFS) et de la virtualisation.
  • Cette version inclue de nombreux jeux : Savage 2, Flight Gear, Danger Deep, Warsaw, Nexuiz, Torcs, Battle of Wesnoth, Second Life
  • Elle intègre également les derniers drivers graphiques : Nvidia 100.14.11 et AMD 8.38.6
  • Support facilité de Windows grâce à la lecture et écriture sur les partitions NTFS en standard et Wine Doors (basé sur Wine 0.9.40) pour installer vos applications
  • Possibilité d’utiliser Compiz Fusion ainsi que Metisse
  • Flexibilité très améliorée : installation plus rapide, support du RAID 10, ext4, UUID, sélection des paquets, sélection des services lancés au démarrage, méthode d’installation minimale Core
  • Testée pour fonctionner sur un maximum d’ordinateurs portables
  • Xorg 7.3 avec détection automatique des paramètres d’affichage
  • KDE 3.5.7 et Gnome 2.18.2
  • 140 applications supprimées pour éviter les doublons
  • ... La suite sur Sabayonfr ou sur sabayonlinux.org
Copies d'écran Sabayon Linux 3.4


Sabayon 3.4 - Installation Sabayon 3.5.1 - Compiz bureau 3D Sabayon 4.0beta1 - Jeux - Nexuiz Sabayon 4.0beta1 Amarok Sabayon 4.0beta1 Rubix-Shuffle Sabayon 4 Sabayon 3.4 - Connexion à distance, Connexion VPN, Terminal Server Client, Nomachine Sabayon 4 - Compiz round

Sabayon Linux "Business Edition" 1.0

Appelée “business” (BE), cette version est orientée utilisation professionnelle stable : Elle inclue toutes les nouveautés de Sabayon 3.4, sauf les jeux, les applications de bureau 3D (Beryl / Compiz). Couplée à la méthode d’installation “core”, elle est également adaptée pour la mise en place d’un serveur sans interface graphique. Le maitre mot semble être : Stabilité

La news complète sur Sabayonfr ou sur le forum officiel

Planet Sabayon Linux

Des nouvelles de chez les dévs Sabayon !

Sabayon 3.3 x86 & x86_64 (mars 2007)

Noyau SabayonLinux & sources basées sur le 2.6.20 avec Unionfs, Squashfs 3.0, support d'Afatech 9005, support amélioré de MacTel ; complètement recompilé avec LDFLAGS qui procure plus de performances ; Support du Raid logiciel & de dmraid 1.0 ; redesign complet ; démarrage plus rapide ; création des bases du support expérimental d'eINIT ; X.Org 7.2 avec support d'AIGLX & de composite ; Beryl 0.2.0rc2 (v2.0 installable avec emerge) qui supporte Xgl, AIGLX & l'extention NVIDIA composite ; pilotes NVIDIA 1.0-9755, 1.0-9631 & ATI 8.34.8 ; Metisse 0.4 technology preview ; support extraordinaire des réseaux Wi-Fi ; grosse amélioration du rendu des polices ; KDE 3.5.6 & GNOME 2.16.2 ; nouveaux jeux sur le DVD ; support virtualisation KVM..."
Voyez le Sabayon Linux 3.3 Press release pour plus de détails

Le nouveau menu de KDE, nommé Kickoff fait surface sur Sabayon ! Bien que ce soit le menu du prochain KDE 4.0 et qu'il ne soit pas disponible sur les versions actuelles du populaire environnement graphique, Sabayon l'a intégré avec autant de succès qu'OpenSuSE 10.2 !
La "mini" inclut la suite de bureautique Koffice, l'incontestable Amarok (pour lire votre collection musicale), Codeine pour les vidéos, K3B pour la gravure CD/DVD, et beaucoup d'autres! Mais vous pouvez tout aussi bien "emerger" (installer sous Gentoo!) Mplayer, OpenOffice et plusieurs autres programmes sans problèmes. Vous désirez utiliser les applications de Google ? Google Eartch et Picasa s'installent très facilement. La version DVD inclut 3Go d'applications supplémentaires...

Sabayon bureau 3D KDE Sabayon bureau 3D KDE
Autres copies d'écran (800x600 ou 1024x768) de Sabayon 3.25 sur linuxquestions.org

Support OpenGL

Pour lancer directement une session 3D Beryl, tapez sabayon xgl ou sabayon aiglx au lieu de taper >ENTER< lors du démarrage. Si la résolution graphique n'est pas correcte, précisez-là au démarrage toujours, avec par exemple res=1400x1050.
Le choix entre Xgl ou AIGLX pour le rendu OpenGL est une question de préférence personnelle, car Sabayon inclut le dernier (9xxx-series) pilote propriétaire bêta Nvidia pour le serveur X X.org. Ce pilote introduit l'extension GLX_EXT_texture_from_pixmap, permettant ainsi le support d'AIGLX. Le résultat est que, pour la première fois, quel que soit votre chipset vidéo (Nvidia, ATI, ou Intel), vous pouvez maintenant choisir entre les 2 méthodes (Xgl ou AIGLX) et obtenir les mêmes résultats.

En choisissant de distribuer côte-à-côte des applications Open Source (GPL) & des pilotes propriétaires, les développeurs ont fait un choix différent de celui fait par les développeurs de Kororaa. Pour Sabayon :
  1. Il est légal pour des pilotes propriétaires d'éxister sur le noyau Linux. La GPL 2.0 définit uniquement la redistribution du code et de ses dérivés ;
  2. Il est légal de distribuer des applications non-GPL, pilotes inclus, avec des logiciels GPL tels que des noyaux, AUSSI LONGTEMPS QU'ils ne sont pas pré-compilés ("pre-linked"). Une fois que le logiciel est entre les mains des utilisateurs, ils sont libres de lier le code GPL avec du code propriétaire compatible, TANT QU'ils n'en redistribuent pas le résultat.

Support

Configuration recommandée : CPU >1Ghz+, 512Mo RAM, carte graphique 64Mo RAM & +.

Le support matériel est à la pointe et la communauté sur IRC (en Anglais) est extrêmement conviviale, rendant l'expérience plus facile. Une distribution à tester absolument. Elle offre notamment le choix au démarrage entre : démarrer le LiveDVD, démarrer la démo Quake4, démarrer la démo jouable ColdWar, lancer GeeXboX 1.0 Media Center, lancer le Freevo Media Center.

Débuter sous Sabayon : ce post rassemble les bonnes ressouces.

Le Manuel Gentoo, les excellents Wiki Gentoo francophone ou en anglais, et le Wiki de Sabayon sont d'excellents points de départ et de référence.

Commandes de base (paquets logiciels) :

emerge --sync : synchroniser portage
layman -S : MàJ overlays
emerge package : installer un package
emerge -u package : MàJ un package
emerge -C package : désinstaller un package

Liens

YoperYoper

"Yoper est un système d'exploitation multi-usages haute performances, soigneusement optimisépour les PCs dotés de processeurs i686 et supérieur. Les exécutables livrés pour Yoper ont étéentièrement construits en utilisant les sources originales combinées avec les meilleures caractéristiques des distributions Linux majeurs. Ce afin de répondre aux besoins constants en termes de communications réseau et de capacités multimédia digital, graphisme et audio permettant d'accèder à une ère nouvelle en matière de productivité, rendue possible par la nouvelle génération de microprocesseurs sophistiqués, ainsi qu'en matière d'outils et d'applications professionnelles."
Wooof, ça en jette hien ? J'ai traduit en restant au plus près de l'original.

Yoper est une distro rapide, stable et hautement customisée développée en Nouvelle Zélande depuis 2002. Yoper Linux 3.0 Titanium (stable) est disponible depuis juin 2007. Offre un système rapide, stable et orienté desktop. "Utilisable pour les ordinateurs privés, & la version 3.0 finale est également prête pour les machines des professionnels.

Yoper offre toutes les applications importantes sur un seul CD : Bureautique, graphisme, programmation, et applications multimedia sont inclues, et bien d'autres sont disponibles en téléchargement depuis leurs mirroirs :
Yoper 3.0 Titanium LiveCD : Kernel 2.6.21.1 incluant le ck-patchset (y-compris le SD scheduler), Xorg 7.2, KDE 3.5.7, Koffice 1.6.3, Firefox 2.0.0.4 et une gamme d'autres packages ultra récents pour le desktop.

Liens / téléchargements :

Pour ma part, je suis séduit mais n'ai toujours pas trouvé le temps pour un test grandeur nature. '"une des distributions Linux basées sur KDE les plus rapides". J'aimerai la comparer avec Arch Linux --qui me donne pleine satisfaction en la matière : le combat pourrait être rude ;)

Voir aussi

  • Distribs Live (Live CDs) : Systèmes fonctionnant directement à partir d'un CD ou DVD, sans utiliser de disque dur. Ils permettent d'essayer sans risque / de travailler sans laisser de trace derrière soit / de récupérer les données d'une machine "en rade" ou de dépanner une machine, de jouer...
  • Distributions sur clés USB : spécialisées pour être installées et lancées depuis un périphérique USB genre clé, Compact Flash ou iPod, ce qui fait que vous disposez d'un système complet dans votre poche...
  • Distributions spécialisées : Éducation, Audit / Sécurité et Serveur routeur / firewall (maintenant sur une page spéciale).
  • Distributions GNU/Linux (très) légères : pour les (très) petites configs, comme vous qui avez un petiot 486 ou un "gros" Pentium II ;) qui prennent la poussière !

Les sites d'information et de comparaison sur les distributions Linux sont regroupés sur la page Distros : Liens

Trop cool pour Internet Explorer