Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

Guide de Survie sous LinuxIII - Premiers pas de l'Utilisateur

Admettons que vous n'êtes pas la personne qui a installé Linux sur la machine et que vous ne connaissez pas le mot de passe de root.
Admettons par ailleurs que vous avez déjà quelques notions d'informatique, par exemple issues du monde Windows.
Admettons enfin que votre administrateur vous ait fait une configuration aux petits oignons où tout fonctionne correctement et où les droits ont été bien attribués.

Eh bien, votre situation est plutôt bonne.

Le démarrage

Lorsque vous démarrez la machine, vous pouvez selon les cas arriver :
- Sur une horrible ligne de commande marquée login : Dans ce cas tapez votre identifiant (User) suivi de <Entrée>, puis votre mot de passe utilisateur suivi de <Entrée>.
Pour lancer le mode graphique, tapez startx, ou kde.
- Sur un écran graphique où l'on vous demande votre identité et votre mot de passe : Entrez les, puis pressez [Enter] ou cliquez OK.
- Directement sur votre compte utilisateur et en mode graphique (système autologin) : Vous n'aurez même pas de mot de passe à taper.

La ligne de commande

Si vous avez besoin de taper une commande (par exemple pour lancer un programme), vous avez plusieurs possibilités :
- passer sur une console de texte en faisant <Ctrl-Alt-F1>
- lancer un xterm (ou 'terminal' cherchez dans les menus) pour faire apparaître une console texte dans votre environnement graphique
- utiliser les astuces de votre environnement graphique (menu Exécuter, combinaison <Alt-F2>...)
Vous n'aurez généralement pas besoin de taper des commandes en entier (voir les astuces.code). Voyez aussi la rubrique sur les commandes.

Changer le mot de passe

Tapez passwd . <Entrée>, puis votre nouveau mot de passe (sachez que l'administrateur root pourra toujours aller chez vous).

L'espace de travail

Vous devriez avoir plusieurs écrans graphiques virtuels et plusieurs consoles de texte. Vous devriez également pouvoir travailler sur votre compte en utilisant n'importe quel autre ordinateur par des astuces d'exportation d'affichage. Vous pouvez changer la résolution en faisant <Ctrl-Alt-+> (le + du pavé numérique).

La souris

Si vous connaissez l'usage de la souris dans un autre environnement, vous ne serez pas dépaysé. La grosse différence vient du bouton central, standard sous Unix, et qui rend bien des services :
-Le copier-coller : vous surlignez en balayant une zone de texte bouton gauche enfoncée et vous collez en cliquant du bouton central. TRÈS pratique.
-Les actions spécifiques ou les menus contextuels spéciaux : cliquez du bouton central sur la case d'agrandissement d'un programme sous KDE, cliquez du bouton central sur le bureau, sur un dossier dans Konqueror, bref, plein de fonctions en plus.
Il y a également des combinaisons Alt-bouton[gauche, central, droit].
Si vous n'avez pas de bouton central, vous devriez pouvoir l'émuler en cliquant simultanément sur les boutons gauche et droit. Si votre souris a une mollette, celle-ci devrait fonctionner dans à peu près tous les programmes et tenir lieu de bouton central en la cliquant.

Le clavier

Il fonctionne à peu près comme sur les autres systèmes. Il y a des différences au niveau de la gestion du VerrMaj, (il 'arrête si l'on appuie une deuxième fois dessus, et ne s'applique généralement pas aux chiffres ni à la ponctuation).
En revanche, la combinaison <VerrMaj-Lettre_accentuée> donne une lettre accentuée majuscule Cool.
Vous aurez aussi des résultats intéressants avec la combinaison <AltGr + lettre_ordinaire>.

Et sinon, la commande pour disposer d'un clavier français si le votre ne l'est pas c'est :
setxkbmap -layout fr

Clavier Dvorak français
Pour s'y retrouver : http://www.debutant.free.fr/wakka.php?wiki=DvorakFr

Les programmes

Vous devriez trouver facilement des programmes dans les menus du gestionnaire de bureau.
Rien de différent des systèmes habituels. Si le programme dont vous avez besoin n'est pas installé et que vous n'avez pas l'administrateur sous la main, vous pouvez l'installer à partir des sources dans votre répertoire perso (il faudra simplement ajouter des --prefix=/home/chez_moi quand vous lancez le ./configure).

Les fichiers

Comme sur tout système informatique, les données sont situées dans des dossiers et répertoires sous la forme de fichiers. Ces fichiers peuvent porter toutes sortes de noms, mais évitez les espaces, tirets, points d'interrogation, étoiles, etc. Bref, employez des caractères normaux. Sachez aussi que les caractères majuscules sont différents des minuscules pour le système.

Les droits de lecture/écriture

Grossièrement, vous pourrez lire ce qui se trouve sur le système, mais pas faire de modification. En revanche, vous ne pourrez pas lire ce qui se trouve chez les autres. Détails ici.

Sachez également que tous vos paramètres sont personnels. Vous pourrez changer les fonds d'écran, l'aspect des bordures de fenêtres, etc., cela ne gênera aucunement un autre utilisateur de la même machine qui l'utilise sous un autre compte. De plus, tous vos signets Internet, toutes vos adresses E-mail seront quelque part dans /home/chez_vous. Donc, un seul dossier à sauvegarder.

L'utilisation du système

L'administrateur devrait s'être arrangé pour que vous puissiez lire un cd-rom ou imprimer, aller sur Internet...ou non ! L'idéal si vous n'êtes pas un spécialiste est que le montage des disquettes et cdroms se fasse par automontage.
Sachez simplement que les disques n'apparaissent pas en tant que tels, mais comme des dossiers accrochés à l'arborescence principale, généralement dans /mnt.

L'extinction

Vous ne devriez JAMAIS éteindre l'ordinateur directement. Utilisez les menus pour quitter le système proprement.

Astuces

éteindre votre machine à une heure donnée. Exemple, aujourd'hui à 23h30 :
at 23:30
> halt
> [CTRL]+[D]
Ne taper que le petit nom (personnalisable) d'un programme pour le lancer :
Ex : vous venez d'installer un nouveau logiciel a partir des sources (et d'un rpm). Il est bien cool, mais vous devez taper tout le chemin vers son exécutable pour le lancer : /chemin/vers/le/nouveau/programme pas top Et vous vous dites alors "mince! y-a bien un moyen de faire ca plus vite !" Bin vi, heureusement lol. Voici 3 solutions valables.
  - Faites un lien symbolique du programme en question vers un répertoire connu par le systeme pour contenir la plupart des (raccourcis vers les) exécutables : ln -s /chemin/vers/le/programme /usr/bin/nom_du_programme. Maintenant il vous suffit de taper nom_du_programme pour le lancer, quel que soit l'utilisateur. On appelle cela "ajouter un programme au PATH"
  - Ajoutez ce programme dans le menu des programmes de votre Window manager : sous KDE / Mandrake, faites-le dans 'menudrake', ou vous n'avez qu'a ajouter le nom (, la description) et le chemin vers le programme puis de sauver ; sous Blackbox, ajoutez-le au fichier /home/utilisateur/.blackbox/menu (si ce fichier n'existe pas chez vous, copiez-le depuis /etc/X11/blackbox/blackbox-menu)
  - Vous pouvez aussi créer un "alias" valable pour un utilisateur seulement. Pour cela, éditez le fichier caché /home/user/.coderc et ajoutez l'alias vers votre programme. Par exemple, apres avoir installé NVU j'ai ouvert ~/.coderc et ajouté alias nvu = '/usr/local/mozilla/nvu-0.8/nvu &'. Il suffit de fermer/relancer sa session pour pouvoir lancer ce programme avec l'alias indiqué dans ~/.coderc.
Faire un screenshot
Tapez en console : import -window root -display :0 nom_de_limage.jpg
La copie d'écran est alors enregistrée dans le répertoire où on a tapé la commande.
Voir 'man import' pour plus d'options !
Trop cool pour Internet Explorer