Howtos GNU/Linux .: kozaki :. Howtos GNU/Linux

Passez à GNU/Linux !

Vous prendrez bien quelques bureaux 3D ?
Bureau 3D Beryl - Desktop Cube? How About Desktop Hexadecagon Bureau 3D Beryl - Desktop Cube? How About Desktop Hexadecagon Bureau 3D Beryl - 16 bureaux
Explications

Le site : Passer à Linux pour les nuls remplace avantageusement cette page : Contenu, illustration, clarté etc. Excellent :
"GNU/Linux, ou simplement Linux, est une alternative à Microsoft Windows. Il est facile à utiliser et donne plus de liberté aux utilisateurs. N'importe qui peut l'installer : Linux, ainsi que les très nombreuses applications qu'on peut y installer, sont libres et souvent gratuits."

Léa-LinuxSi vous connaissez déja Linux et cherchez une introduction boôocoup plus détaillée, référez-vous à Léa-Linux : Le site, qui a fait peau neuve (pour fêter ses 10 ans d'existence !o), est maintenant un superbe wiki next-generation totalement dédié à l'utilisation de GNU/Linux ! Le contenu est énoôorme. Et même s'il n'est pas encore totalement mis à jour, je ne me fais pas de soucis vu la facilité qu'il y a maintenant de participer, éditer et créer.
Bravo à Léa-Linux (bgigon, st, jiel & jean-thomasmuyl) !!!

Introductionc'est quoi Linux ?

Oui, linux c'est ennuyant, ça marche tout seul, y a rien a faire, même pas une défragmentation à regarder, un antivirus à surveiller ou un antispyware à paramétrer ;)

Bon, mettons que tu aies "fait le tour" de Windows, peut-être es-tu tenté d'essayer quelque-chose de plus stable, performant, paramétrable & libre ?
C'est peut-être le moment d'essayer un autre système, et pourquoi pas Linux (il faudrait écrire GNU/Linux, pour être exact, pour plus d’info, c’est ici et , de mon côté j'écrirai le plus souvent Linux) qui, tu le sais sans doute, n'est pas exactement comme Windows :) (cf Liens).

Cette page tente de présenter quelques différences, points communs (si si), avantages & désavantages (!) il peut y avoir à utiliser un système Linux. En fonction de l'utilisation qu'on a d'un ordi.

N'importe quel utilisateur d'un système donné a des raisons d'hésiter à en changer, voire à en essayer un autre (Tout le monde n'est pas tête brulée ou simplement curieux). À propos, l'éditeur du grand magazine d'information informatique ZDNet, Steven J. Vaughan-Nichols, donne 5 raisons de ne pas passer à Linux ;))

Voici l'approche d'un tout nouvel utilisateur, après des années sous Windows : "J'utilise Ubuntu sur un PC portable depuis 2-3 semaines.
J'ai remarqué comme un rythme :
  1. Excitation (nouvelle expérience),
  2. Frustration (parvenir à faire fonctionner qqch) ;
  3. Légère euphorie (due au soulagement & à la fierté de faire fonctionner le binz)
  Et maintenant répétez ces étapes autant de fois que vous aimez...
"
alfdog sur digg.com (traduction kozaki).

Linux : Le journal d’un novice

Les 15 premiers jours sous Linux d'un journaliste spécialiste des jeux Vidéo et sous Windows depuis 15 ans (Erwan Cario, Libération) !
"Quand on utilise Windows depuis 15 ans, est-ce bien raisonnable d’aller voir ailleurs ? Jour après jour, le parcours initiatique d’un passage au système libre Linux." (lien sur le titre)

"L’immense flot de créativité qui ne demande qu’à se développer dépendra de la libération des technologies multimédia face aux chaînes qui lui sont imposées par le système des brevets" Eben Moglen, avocat de la FSF cité sur www.écrans.fr

Autre journal d'une débutante cette fois :

Les (presque) débuts d’une débutante sous linux

11 mars 2009 sur totalement.geek.oupas.fr.
"Ma chère et tendre a souhaité que je lui (ré)installe Linux sur son ordinateur portable. Ok, mais à 2 conditions: c'est elle qui fait l'installation (je reste à coté pour la guider) et elle écrit des petits billets sur ses impressions." Un journal court et sympa à lire :)
Partie I & Partie II

De Linux à Windows...

À quoi Windows peut bien ressembler pour un utilisateur de GNU/Linux ne connaissant pas "Fenêtres" ?-) Voici l’histoire -un peu humoristique- d’un type, qui a toujours utilisé Linux qu’il a appris à utiliser tout jeune dans le cadre de son travail.
De Linux à Windows... par Matthias Endler, traduction de cafcom.free.fr

Mais encore ?

Peu de jeux ?. Plutôt moins de jeux. À présent, des news du genre PCLinuxOS SuperGamer DVD, le partenariat Mandriva / Transgaming ou la sortie constante de nouveaux pilotes nVidia & ATI pour Linux montrent que les choses évoluent. D'autant que ce qui nécessite 5 ans de developpement chez une société commerciale, demande en moyenne 18 à 24 mois pour la communauté Open Source.
Et il y a les consoles de jeux... elles n'ont pas de problèmes de sécurité, ne plantent pas & coutent pas toutes une fortune, loin de là ;)

Linux est un système d'exploitation (abrégé en "OS") :
Un OS est l'ensemble de logiciels dont le travail est de gérer votre ordinateur, ses supports & périphériques, la mémoire vive et les programmes, ainsi que les utilisateurs et leurs droits d'accès. Bah, comme Windows ou Mac alors ? Et bin oui ! Sauf que la comparaison s'arrête là. Linux est complètement différent, avec son vocabulaire propre ; il requiert de nouvelles habitudes et de nouveaux réflexes. Vraiment plus rationnel que Windows, il est aussi plus stable, grâce notamment à des systèmes de fichiers et une gestion de la mémoire supérieurs.

Sous Linux, l'utilisateur est roi : S'il veut, il peut choisir la configuration de son système et des logiciels jusque dans leurs moindres détails. Du système minimaliste, muni du strict nécessaire pour Internet sur quelques dizaines de méga-octets, à un système obèse incluant tous les gadgets et interfaces disponibles sur plus de 4 giga-octet, tout est possible. youpiii! Car là où Windows ne propose qu'un seul bureau et une seule interface graphique, Linux nous en offre des dizaines, des plus expérimentales aux plus complètes. Ce, dès l'installation terminée...

bravo Enfin si le texte ci-dessous ne te plait guère, jette un oeil sur La F.A.Q. GNU/Linux pour les débutants complets de microhebdo

1) Pour quel public ?

Linux est-il fait pour tout le monde ?
Oui si tu es ou désire devenir un peu débrouillard-e. Oui si tu as un-e ami-e connaissant ce système prêt-e à te filer un coup de main. Oui si tu ammènes ton PC à une Install-Party où des gars du club Linux local (on dit L.U.G.) t'aideront à essayer / installer ton système sous une distribution Linux facile. Oui si tu as essayé un CDLive et as retrouvé tes repères.

Par contre si :
- tu veux faire ça directement en "ayant pas le temps" d'essayer avec un LiveCD par ex.,
- tu ignores ce qu'est une partition ou n'as jamais formaté un disque dur
- réinstaller Windows te fait encore peur.
- tu as très peu de temps disponible
- si tu vis dans un désert (là où il n'y a aucun pingouin près à t'aider ;) !
... Alors évite vraiment de l'installer seul ; prend contact avec le club d'utilisateurs de ta ville ou quartier (ces clubs sont appelés LUGs), qui organisent régulièrement de vraies démo/install parties, comme Calvix à Caen (14).

Dans tous les cas, il est conseille de faire une petite liste du matériel que tu comptes utiliser, et regarder sur Internet s'il est OK sous Linux (tu peux poser la question avec ta liste sur un forum comme Linux I - Je prépare ma migration ou consulter cet article : Bien préparer son PC à accueillir Linux). Tu peux aussi démarrer ton système sur un LiveCD d'une distribution dont tu as lu ou entendu du bien : ce LiveCD ne touchera pas au disque dur ni au système qui est installé, mais pour le reste il est identique à la distribution dont il est issu. C'est le moyen le plus rapide et sûr de tester rapidement la compatibilité de son matériel avec la distribution untel. Si ça marche, c'est tout bon : elle sera rapidement utilisable ; si il y a un problème de compatibilité matérielle (ou autre genre si la "tête" de la distribution Live ne te revient pas) et bien tu le saura tout de suite, sans avoir perdu ton temps.
Exemple vrai d'un gars super sympa et plus motivé que beaucoup, mais qui a perdu plus d'une semaine et son courage en s'acharnant à faire marcher son maudit modem F@st 800 sur une distribution qui le gère mal : Ses déboires. Un test sur le LiveCD Ubuntu lui aurait pris 10 minutes... ou bien une question sur un ou 2 forums lui aurait probablement appris qu'une distro comme Mandriva, SuSE ou autre gérait très bien tout son matériel.

Commencer à profiter GNU/Linux, c'est aussi accepter de se trouver en situation d'apprentissage et de consacrer un peu de temps à la lecture des documents rédigés pour nous guider ou nous aider, genre les guides (comme ce site) & les FAQ (Foire Aux Questions qui répondent aux questions le plus souvent posées, et les différentes documentations mises à disposition sur Internet (sites répertoriés sur les pages Liens.

Si les dernières distributions (CD réunissant Linux et tous les logiciels nécessaires) ont fait de l'installation et des réglages principaux un jeu d'enfant, il n'en reste pas moins que ce système s'adresse plutôt à ceux qui sont curieux d'apprendre au moins en partie comment marche leur ordinateur. En effet (malgré les efforts des éditeurs) il faut toujours, un moment ou l'autre, "mettre la main dans le cambouis", et se lancer dans les réglages à la mano. Car l'installation et l'entretien d'un système Linux demande un minimum de connaissances informatiques (Heu, qui a dit que Windows n'en demandait pas ?) Mais là, tout le système est fait pour apprendre, et chaque difficulté augmente vraiment tes compétences :)

C bienUn exemple : ma maman qui n'y connait rien chez qui j'ai installé Ubuntu Linux après un énième crash de son Windows, l'utilise assez bien après 4 petites heures de formation (Comment écrire un Email, etc ;).

Mais au fait, pourquoi installer Linux ?

En utilisation quotidienne, tu seras surpris-e de découvrir à quel point Linux est dorénavant facile & bien équipé : bureautique, messagerie, Internet, multimédia (mp3, DivX, DVD, gravure, photo, TV, ...) sont utilisables dans l'instant qui suit l'installation cool, sans les aléas de sécurité qui font tellement "hiech" sous Windows.

Deux bémols cependant :

  • Le matériel dernier cri est quelquefois mal ou pas supporté (c'est de moins en moins vrai avec les distributions grand public type Mandriva, Fedora, SuSE et Ubuntu) ;
  • Les jeux high-tech genre "gros calibre" sont vraiment peu nombreux malgré les tentatives de quelques éditeurs volontaires, malheureusement souvent trop vite disparus. Quoique dans ce cas, il te reste la possibilité de « porter » un nombre de jeux Windows sous Linux, grâce aux logiciels spécialisés Wine (gratuit) ou Cedega (payant), ou encore d'acquérir une console de jeux dédiée et... stable.
    Mars 2006 : pclinuxosPCLinuxOS Super Gamer Edition est un DVD-live contenant des dizaines de jeux (dont Doom3, Quake 4, UT 2004 ou Wesnoth) et d'optimisations, dont voici la liste et les copies d'écrans...

gnu/Linux est un système plus stable

Un système libre, ouvert, pas conçu dans un esprit mercantile

Il y a également des raisons plus philosophiques (éthiques) pour franchir le pas : adopter Linux, c'est aussi participer à l'esprit du logiciel Libre ; ne plus être abusé par des éditeurs peu scrupuleux, utiliser des standards ouverts, performants et pérennes, rejoindre une communauté d'utilisateurs active, soudée et toujours plus nombreuse... et ne plus utiliser de logiciels "crackés" au risque d'être condamné par la loi et de voir son matériel confisqué.
En effet, Linux peut être obtenu gratuitement, et installé sur autant de postes que vous le voulez. A comparer avec les 150€ (ou 1000 FF) que coûte une boîte Windows XP ou les 166€ (1100FF) d'une boîte Mac OS 10.2, pour un seul ordinateur dans les 2 cas... Un argument motivant qui n'est pas sans valeur pour vaincre certaines réticences à la nouveauté, bien normales au départ...

2) Comment faire ?

Si tu es toujours motivé-e ici, c'est que tu as de grandes chances de réussir.

Tu es sous Zindoze et veux passer en douceur

Découvrir les logiciels libres sous MS-Windows est certainement la solution la plus douce et facile :

En fait, Knoppix (Kaella) est à la portée de tous les débutant-e-s sous Linux.

Guides & forums pour débuter :

Des virus sous Linux ?

En 15 ans d'existence, seules quelques rumeurs de virus réseau pouvant affecter Linux ont été signalées, sans qu'il y ait eu de propagation réelle. En bref, oui un système GNU/Linux n'est pas plus invulnérable qu'un autre, et attention au "marketing de la peur" distillé notamment par les éditeurs d'anti-virus

Cette quasi-immunité aux virus s'explique par l'architecture du système d'exploitation, en couches fonctionnelles ne pouvant interagir entre elles que par des règles très strictes, ainsi que par l'existence d'un système de droits des fichiers et des utilisateurs (une architecture propre à tous les sytèmes de type UNIX®).
Les virus rencontrés au quotidien, si virulents sous Windows®, ne représentent aucune menace sous Linux, que ce soit par email, sur le navigateur Web, ...

Cohésion

Si tu souhaites simplement une bonne sécurité sur Internet et pour les mails, laisse ton GNU/Linux tourner tel quel, c'est déjà un niveau de sécurité suffisant si tu n'as pas de serveur web tournant en permanence.

rBbienvenue sur GNU/Linux ! Souviens-toi que toute la documentation et les codes sources de ce système sont disponibles et librement accessibles.
Ce qui veut également dire que les "failles de sécurité", peu nombreuses, sont très rapidement corrigées. C'est la dernière note et la plus importante a propos de Linux : le code source est ouvert, et ça, c'est l'atout majeur de ce système sur le plan de la sécurité car ceux qui le scrutent et peuvent l'améliorer sont bien, bien plus nombreux que les employés de n'importe quelle muléinationale informatique...

Linux et la sécurité : liens

  • Consulter les aspects détaillés de la sécurité (firewall intégré au système, troyens évolués, rootkits, ...)
  • Linux est invulnérable face aux virus : mythe et réalité Un bon article où les forces et faiblesses de GNU/Linux convernant la sécurité sont résumées de manière accessibles :) CCM - sebsauvage. L'article se termine sur une nouvelle inquiétante : l'apparition de virus multi-plate-formes remettrait en cause la sécurité supérieure de GNU/Linux. Théoriquement c'est vrai... Mais en cliquant sur la source, on voit qu'elle a été publiée début 2006. Dans la pratique, rien n'a changé depuis ces 3 années, tandis que le nombre de machines sous GNU/Linux a probablement doublé, et que le système est installé chez de plus ne plus de non spécialistes.

Retours d'expériences

arthur / Mandrake 10 - septembre 2004

Bonjour à tous.

Juste pour vous dire qu'on peut avoir utilisé windows depuis ses 6 ans, en avoir 18, passer sous linux, et trouver tout ce qu'on aviat espéré pendant bien longtemps, mais rangé dans la case " science fiction " de son esprit.

Ca fait un mois que j'ai installé la Mandrake 10.

Et bientot 15 jours que je ne n'ai pas booté sous windows.

J'ai installé la mandrake, qui a reconnu absolument tous mes périphériques (mis à part la roulette de mon touchpad...)

Et pas une seule " erreur systeme : redémarrez votre ordinateur ", ou équivalent.

J'ai débuté il y a un mois, j'ai posé seulement 5 questions sur des forums (principalement pour la configuration d'Apache).

Ma machine, qui n'est pas un monstre ( 1Ghz, 256 Mo ), l'accepte tres bien.

Je viens de monter un serveur web avec une vieille carte meme P200 et une mandrake 10 avec une facilité déconcertante.

Voilà, juste l'avis d'un "newbie".

Ah si, aussi, la gestion des droits sous linux est quelquechose d'abolument épatant de puissance et de simplicité.

2 ou 3 liens pour débuter : easy urpmi (Mandriva) ; CrossOver ; wine HQ ; MLDonkey
Ah, MLDonkey aussi, c'est merveilleux, le meilleur outil de p2p inventé à ce jour, ceux qui l'ont essayé seront d'accord avec moi.

...la suite

À quand une offre réellement diversifiée en matière de système d'exploitation ?

Wobo est un non informaticien, contributeur notable de projets Open Source & Linux (dont Mandriva) depuis 1998. L'équipe Mandriva lui a posé en janvier 2005 la question suivante, qui insiste sur les responsabilités des constructeurs / distributeurs de matériel & des acteurs de la communauté Opensource

A ton avis, en quelle année, Linux aura-t-il pris 30% de part de marché sur les ordinateurs de bureau ? Qu'est ce qui pourrait, selon toi, aider à accélérer sa marche d'adoption ?
Je ne sais pas trop si c'est un fait important pour l'avenir. AMHA tout nous conduit vers un scenario ou l'on n'aura plus le choix de son système d'exploitation ou de nos applications de la manière qu'on connait aujourd'hui. Je peux imaginer un monde "bizarre" où tous les logiciels seraient sur leurs serveurs et les gens s'y connecteraient juste avec des petits appareils connectés au réseau global.
Bien sûr c'est très lointain dans le futur mais c'est quand même le futur. Pendant ce temps Linux sur les bureaux aura certainement sa part et va l'augmenter rapidement. Ce qui m'amène à la deuxième partie de la question.
La vitesse d'adoption du coté des serveurs est bonne, pas de souci. :)
Pour le poste de travail, il y a pas mal de choses qu'on pourrait immaginer mais il y a des points clef :
  1. Une meilleure reconnaissance de linux par les fabricants de matériel. Pour les particuliers, les matériels modernes et les gadgets sont aussi importants que les serveurs. L'utilisateur de poste de travail veut aussi bien jouer avec sa machine que travailler.
    L'utilisateur veut toujours les dernières nouveautés matérielles et "la nouveauté" a plus de poids que "l'efficacité"
    Donc un matériel qui fonctionne avec tout l'état de l'art sous Linux est "un must".
  2. Rendre l'installation et l'administration plus transparente pour l'utilisateur. Je ne veux pas dire de le rendre comme Windows mais nous devons faire comprendre à l'utilisateur que c'est facile. Ceci m'amene au 3ème point :
  3. La documentation. La documentation. La documentation. Pas des pages man, pas des jolis essais que personne ne lit non, des documentations facile à lire et à comprendre. Ma phrase favorite est : "Écrire une documentation qui garderait le lecteur éveillé comme s'il lisait un roman de Grisham" ou apprendre à l'utilisateur comme c'est fun. Et le fun nous amène à :
  4. Les communautés. Les communautés sont les principales sources d'aide pour les débutants et ceux qui migrent, beaucoup plus que le support commercial. Les communautés ne font pas que répondre aux questions, elles produisent des howto, des articles, des projets et bien plus encore. Elles ont tendance à apporter une impression de confort aux gens. Si la communauté est à l'aise, alors, le système doit être pareil".
  5. S'abstenir d'être des missionnaires, des idéologistes fanatiques et des "gourous" autoproclamés. Il faut se retenir de regarder de haut ces "Microserfs". S'abstenir d'utiliser le mot "Windoze" ou des synonymes plus acharnés pour "Windows"!
    Bien sûr, il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet et beaucoup ont écrit plein de pages là dessus, avec bien plus de sagesse.
Source : Mandriva club

Remarque : Selon moi, si les notions d'éthique, de partage et de volontariat inhérentes à l'Opensource sont essentielles, il n'en va pas de même des jugements simplistes auto-proclamés du type "C'est Bien" / "C'est Mal" qu'on retrouve ici et là. Trop idéologiques, elles sont source de frustration, et vont à l'encontre d'une communication tolérante, indispensable au développement de l'OpenSource. Elles retardent probablement l'arrivée d'une offre réellement diversifiée sur le marché des solutions logicielles et des systèmes d'exploitation !

Liens

Trop cool pour Internet Explorer